Sondage sur l’environnement pour les candidats/es aux élections municipales de Gatineau 2021 — Résultats détaillés (27 octobre 2021)

Les commentaires des candidats
sont accessibles comme infobulles à partir
des icônes de livres dans le tableau.
NomDistrict (ou mairie)Transport - Augmenter l’utilisation des transports collectifs/actifs?Transport - Accélérer l’électrification des parc de véhicules de Gatineau?Transport - Partenariats avec les Centres de service scolaires?Transport - Bornes de recharge et incitatifs pour véhicules électriques ?Transport - Coordonner avec Ottawa et les autres MRC le développement du transport collectif?Commentaires: TRANSPORTBâtiments - Inciter à réduire la part du mazout et gaz naturel pour chauffer les maisons?Bâtiments - Inciter à l’utilisation de la géothermie pour chauffer et climatiser les maisons ?Bâtiments - Écofiscalité pour améliorer l’efficacité énergétique du parc immobilier de Gatineau?Commentaires: BÂTIMENTSAutres actions - Cadre de gestion du Plan climat?Autres actions - Le Plan climat guide l'application du Plan stratégique?Autres actions - Évènements publics que la Ville organise carboneutres et sans déchets?Autres actions - Incitatifs pour que les commerces, entreprises, organismes, etc. réduisent leurs déchets?Autres actions - Augmenter ressources du Service de l’environnement pour appliquer le Plan climat ?Autres actions - Établir un budget carbone pour réduire les émissions de GES ?Autres actions - Intégrer la réduction des GES dans l'évaluation de projets lors d’appels d’offres?Commentaires: «AUTRES ACTIONS»Réduire les ilots de chaleur?Mettre en place des espaces aquatiques et des fontaines lors de chaleurs extrêmes ?Que le conseil municipal rejette tout projet de développement qui augmenterait l’étalement urbain ?Améliorer la protection des milieux naturels, en particulier les milieux humides ?Favoriser les circuits courts pour la sécurité alimentaire?Commentaires: «Adaptation aux changements climatiques»Citoyens et acteurs sociaux doivent changer leurs comportements pour réduire leurs émissions de GES.Citoyens et acteurs sociaux ont un rôle important à jouer pour assurer la transition énergétique.Stratégie d'information, de communication et de mobilisation des citoyens sur les changements climatiques.Assurer la participation citoyenne aux décisions concernant le Plan climat?Commentaires: «Rôle des citoyens et acteurs sociaux»Il y a urgence climatique! Des mesures ciblées doivent être mises en place immédiatement pour réduire les émissions de GES et favoriser la résilience.Quel rôle voyez-vous les élu/es de Gatineau jouer pour réduire les émissions de GES?Quel rôle voyez-vous les élu/es de Gatineau jouer pour mitiger les effets des changements climatiques et augmenter notre résilience?
Blondin, Jocelyn06 Manoir-des-Trembles-Val-TétreauOuiOuiOuiOuiOuiAvoir plus de communauto et activé l'achat d'autobus électriques.OuiOuiOuiEncourager l’énergie solaireOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiavoir des bacs de compostes pour les résidences de personne âgées, les CHSLD, les édifices en auteurs et les commercesOuiOuiOuiOuiOuiPour réduire l’étalement urbain, il faut être plus ouvert à la construction étager au centre-ville qui est à distance de marche pour les occupants.OuiOuiOuiOuiLa ville doit donner tous les outils aux citoyens pour bien les informées.OuiDonner tous les outils aux citoyens pour rendre facile la réduction les gaz à effet de serre, avoir des services de proximités en conservant une qualité de vie.Être présent sur le terrain, bien informer nos citoyens sur les programmes disponibles pour eux pour les encouragés à participé au plan climat.
Champagne, Daniel14 VersantOuiOuiPeut-êtreOuiOuiNous devons défendre rigoureusement le maintiens du plan directeur cyclable jusqu'à la mise en œuvre complète en 2025.OuiPeut-êtrePeut-êtreLa mise en œuvre de l'obligation (dans certains cas spécifiques) de toits verts est une très bonne initiative que nous devons continuer de défendre.Peut-êtreOuiPeut-êtreOuiPeut-êtreOuiOuiIl faut analyser en profondeur les indicateurs au plan climat afin de voir les occasions d'intégrer certaines responsabilités aux services déjà existants.OuiOuiPeut-êtrePeut-êtreOuiIl faut analyser dans son ensemble les mesures nous permettant de réduire les GES (transport, protection de territoire, etc.)OuiOuiOuiOuiLa participation citoyenne est effectivement essentielle.OuiSimplement appuyer les initiatives en ce sens, malgré les investissements importants.Un rôle de première ligne. Il faut oser, tout en étant capable de maintenir les canaux de communications bien ouverts avec les citoyens afin qu'ils comprennent les décisions et les investissements importants que nous devrons faire au cours des prochaines années.
Leclerc, Edmond19 BuckinghamOuiOuiOuiOuiOuiLa ville de Gatineau devra, au courant du prochain mandat, multiplier les efforts afin de valoriser l’utilisation du transport en commun qui représente une des avenues les plus concrètes à la réduction d’émissions de GES. D’ailleurs, les initiatives en transport en commun devraient généralement prévaloir sur celles d’électrification du réseau qui, bien qu’elles soient tout à fait adéquates, profitent souvent aux utilisateurs d’« auto solo ».OuiOuiOuiL’écofiscalité est, selon moi, un outil à manier avec agilité afin de préserver son efficacité. L’implantation d’un tel modèle doit être progressive et le jeu doit être à somme nulle. Les coûts imposés aux externalités environnementales négatives devraient équivaloir aux bénéfices accordés aux externalités environnementales positives. Autrement dit, on devrait récompenser les efforts avec le capital perçu pour contraindre les mauvais comportements au niveau environnemental.NonOuiNonOuiOuiOuiOuiRendre compte au public en continu de la gestion du Plan climat s’avèrerait un exercice inefficace, selon moi. Une reddition de compte est un geste sérieux qui demande temps, énergie et rigueur. Ces trois ressources précieuses peuvent mieux servir la ville dans d’autres actions pour le climat. Une reddition de compte annuel me semble être le meilleur compromis.
En ce qui a trait à l’organisation d’événements carboneutres et sans déchets, je ne suis évidemment pas en défaveur. Cependant, en étant réaliste, il faut comprendre que la plupart des événements de la ville devraient être reportés afin d’être réorganisés à 100% en fonction de ces nouveaux critères. Dans le but de ne pas sacrifier la vie communautaire et toute la programmation événementielle, je privilégierais la multiplication d’initiatives de réduction d’externalités environnementales négatives en implantant des cibles ambitieuses et réalistes. Ces cibles de réduction de déchets devront évidemment être de plus en plus ambitieuses à mesure qu’elles sont atteintes, afin de maintenir l’objectif final qui est la carboneutralité et le 0 déchet.
OuiOuiPeut-êtreOuiOuiBien que la définition du concept d’étalement urbain soit ralliée autour d’un consensus scientifique, il n’en demeure pas moins difficile de catégoriser les projets qui sont de l’étalement par rapport à ceux qui n’en sont pas. Pour un même projet, la vision du promoteur, de l’élu et du fonctionnaire municipal peut clairement diverger à différents égards. Je préfère donc demeurer prudent sur la question, même si je me définis comme quelqu’un de très conscientisé aux impacts négatifs du phénomène et enclin à refuser des projets d’étalement urbain.OuiOuiOuiOuiIl est non seulement démocratique, mais aussi stratégique d’inclure la participation citoyenne dans les démarches entourant la mise en application du plan climat. Les citoyens ont beaucoup à apporter par leurs connaissances, leurs habitudes de vie, leur pouvoir d’influence auprès de leurs pairs et évidemment, par leur pouvoir décisionnel à travers les élections municipales.OuiLes élus devront d’abord prêcher par l’exemple en adoptant des habitudes de consommation minimisant les externalités environnementales négatives. À titre d’exemple, je compte moi-même poursuivre mes habitudes d’utilisation quotidienne du transport en commun.
Ils devront également faire preuve d’audace et de courage politique afin de choisir les meilleures options pour le futur de notre planète au courant du prochain mandat. Leur pouvoir de taxation, d’influence auprès des autres élus provinciaux et fédéraux et d’orientation des politiques municipales devra continuellement être au service de la saine gestion du bien collectif et de l’environnement.
Les élus devront faire preuve d’agilité et d’une grande capacité d’adaptation face aux différents incidents climatiques susceptibles de se présenter dans les prochaines années. La résilience devra se manifester par un soutien constant de la ville envers les citoyens les plus touchés et affectés par la crise climatique.
Lajeunesse, Martin19 BuckinghamOuiOuiOuiOuiOuiOuiPeut-êtreOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuile rôle d'un élu est de favoriser le développement intelligent en respects de l'urgence climatique. promouvoir les bonnes pratiques pour les citoyens de la ville.encourager les bonnes pratiques aux citoyens et les promoteurs.
Bergeron, Rémi00 MairieOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiPeut-êtreOuiOuiLa STO doit mettre des mini bus électriques et des taxi bus électriques le soir et les fins de semaine sur plusieurs circuits à faible achalandage car les autobus Novabus au diésel émettent beaucoup de GES par usager en plus de causer des vibrations aux maisons et endommager nos rues. J'ai fait cette suggestion en 2010 lorsque je travaillais comme chargé de projet sur le projet Rapibus pour les mini bus qui émettait moins de GES par usager.OuiOuiOuiOuiIl faut favoriser le covoiturage en construisant des voies réservées pour Aylmer au lieu du Tramway peu agile beaucoup trop dispendieux et acheter des autobus électriques qui donneront un service par Express sur la voie réservée qui pourra aussi être utilisée en covoiturage et pour les services d'urgence comme ambulance, police, pompier et les paramédics le tout dans un contexte de travail à la maison à la hausse.OuiComme maire possédant une formation d'ingénieur je vais piloter personnellement ce dossier et investir les argents dans des mesures concrètes et non à l'engagement de personnel, Les cadres seront responsabilisés et évalués selon les performances climats entre autres. Dons les argents seront investis dans le remplacement de la flotte de véhicule incluant la STO en priorité et nous construirons des garages pour éviter le déplacement des autobus vides avec bornes pour les futurs véhicules électriques.La STO va revoir L'ensemble de son offre de service car c'est le plus grand émetteur de GES non efficace par usager au Québec à cause de la grandeur de son territoire et dû au fait que nos autobus ont seulement deux garages pour revenir se stationner. Nous allons construire un garage à Aylmer et Buckingham avec bornes électriques pour nos futurs autobus, mini bus et taxi bus électriques afin d'offrir des services sous le style de la plate forme Uber autant pour les usagers du transport régulier que ceux du transport adapté et ce pour 2023-2024.
Kambi Bushiri, Léon12 Pointe-GatineauOuiOuiPeut-êtreOuiOuiOuiOuiPeut-êtreOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiNonOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiEncourager la population à utiliser le transport en commun, l’achat de voiture électrique, planter les arbres dans les îlots vacants, luttons contre la déforestation, consommons de l’énergie propre , modifions nos habitudes alimentaires, trions nos déchets, etcIl faut agir d’une manière responsable parce que les changements climatiques est une affaire de tous.
Payette, Michel15 BellevueOuiOuiPeut-êtreOuiOuiOuiPeut-êtreNonJe crois qu'offrir des incitatifs financiers aux cotiyen.nes pour est une mesure efficace et juste pour encourager un virage vert. Cependant, je n'appuie pas la surtaxation comme moyen dissuasif à l'utilisation des ressources traditionelles.OuiOuiPeut-êtreOuiPeut-êtrePeut-êtrePeut-êtreOuiOuiNonOuiOuiUn des meilleurs outils naturel pour aider à réduire les GES est l'arbre. L'arbre filtre l'air, absorbe le carbone, réduits les îlots de chaleur, nourrit les sols et prévient l'érosion des terrains. Il faut encourager les citoyen.nes à planter, protéger les arbres à valeur écologique et empêcher les développeurs de «raser» la nature en construisant les nouveaux secteurs.OuiOuiOuiOuiPeut-êtreConcrètement, je souhaite que le prochain conseil vise le remplacement complet de la flotte automobile de la ville vers des véhicules électriques , l'adoption des toits verts pour les nouvelles constructions/rénovations commerciales ainsi que tous les édifices municipaux et la plantation d'arbre en masse.Adopter des plans réalistes et réalisables pour tous et adopter des mesures de sensibilation.
Kamanyana, Olive13 Carrefour de l'HopitalOuiOuiPeut-êtreOuiPeut-êtreJ'ai répondu «peut-être» à certaines questions car elles étaient basées sur une prémisse peut claire. Par ex, l'utilisation du verbe 'coordonner' quand il s'agit de relations avec les autres entités/municipalités. Un leadership basé sur le partenariat est mieux indiquer selon moi.Peut-êtrePeut-êtrePeut-êtreJe penche pour le «Peut-être» car Gatineau doit plutôt profiter des programmes existants en performance écologie pour les batîments, que ce soit au niveau fédéral ou provincial. S'il fallait adopter de nouveaux programmes exclusifs pour Gatineau, il faudra bien l'analyser de tout bord et tout côté avant de dire «oui»OuiPeut-êtrePeut-êtrePeut-êtrePeut-êtrePeut-êtrePeut-êtreJe salus les initiatives que vous proposez. Je les trouve très exemplaires. J'ai répondu «peut-être» car tout cela n'est possible que si l'on connait la source de financement et leur faisabilité. Par exemple, les critères d'évaluation basés sur les GES lors des appels de projets est une idée géniale dont l'applicabilité est à évaluer.OuiPeut-êtrePeut-êtreOuiOuiJ'ai répondu «peut-être» à certaines questions car vous utilisez des expressions ( «immédiatement», «rejeter») qui me pousse à posséder l'information avant de répondre «oui».OuiOuiPeut-êtreOuiJ'ai répondu «peut-être» à une des questions à cause de l'utilisation du mot «sans délai». Il faut prendre le temps nécessaire de mettre les choses en place.Peut-êtreUn leadership fort et clair dans la réalisation du Plan: budget, cibles, indicateurs de performance, résultats immédiats, intermédiaires et long terme.Un leadership fort et clair dans la réalisation du Plan: budget, cibles, indicateurs de performance, résultats immédiats, intermédiaires et long terme.
Sabourin, Louis10 LimbourOuiOuiOuiOuiOuiQue la Ville de Gatineau et la STO favorisent un système sur rails pour le développement du transport en commun dans l’ouest.OuiOuiOuiDans le cadre climat d'Action Gatineau, nous proposons davantage de rénovations écologiques et la conversion de 90% des résidences qui utilisent le chauffage au mazout vers l'électricité.OuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiVoici quelques propositions innovantes que nous proposons:
  • Chiffrer l’impact écologique de nos engagements électoraux grâce à un cadre climatique. - On veut que les Gatinois.e.s puissent prendre des décisions éclairées quant à l’avenir de notre ville et de notre planète.
  • Mettre sur pied un Bureau de la transition écologique pour concrétiser les actions du Plan Climat et accompagner la communauté dans l’atteinte de la carboneutralité.
  • Soumettre chaque décision, dérogation ou programme de la Ville à un Test Climat, pour s’assurer que les actions de la Ville réduisent nos émissions et augmentent notre résilience.
OuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiLa Ville doit mettre en place, un Bureau de la transition écologique pour concrétiser les actions du Plan climat et accompagner la communauté dans l'atteinte de la carboneutralité.S'assurer que chaque décision, dérogation ou programme soit soumis au plan climat, proposé par Action Gatineau.
Lemay, Jacques00 MairieOuiOuiOuiOuiOuiAméliorer le réseau cyclable pour qu'il devienne uniforme. et compléter les relais entre chaque bout de piste.OuiOuiOuiBâtir les arénas en demi sous-sol pour une récupération de 50% d'énergie. Inciter et facilité, lors de rénovation, la construction de toit vert.OuiOuiOuiOuiOuiPeut-êtreOuiSurtout le compostage des restaurants qui n'en font que très peu.OuiPeut-êtreOuiOuiOuiPour les lieux humides, instaurer la ligne bleue des eaux comme les lacs.OuiOuiOuiOuiC'est exactement ce que dit mon programme. De commencer par les choses concrete. Exemple, appliquer les règlementation avec plus de diligence tel le règlement des moteurs aux ralentis et élimination des Publisacs.OuiLe role des élues sera de démontrer du leadership pour donner l'exemple aux citoyens car exemple si bien ordonné commenced par soi-meme. L collaboration du Service de l'environnement et du développement durable sera fortement sollicité et l'ajout d'un nouveau directeur qui sera concerné par l'environnemnt sera un atout indéniable pour la ville et les partenaires de l'environnement, les organismes.Les élus devront être sensibiliser aux changements climatiques pour bien faire leur travail et c'est par une journée de rencontre avec les organismes du milieu qu'ils seront informer par ceux-ci des principaux enjeux. Cela permettras de véhiculer le meme message pour tous.
Coignaud, René07 Hull-WrightOuiOuiOuiOuiOuiJe m'intéresse aussi à comment on peut faciliter des lieux de cotravail à travers le territoire qui seraient un genre d'hybride entre se déplacer au bureau et travailler à la maison et apporterait pour bénéfice de rendre impertinent le transport en automobile.
Il y a plusieurs enjeux et des limites avec la batteries. On devrait regarder ce qu'on peut faire au niveau de l'hydrogène.
Pour les incitatifs aux véhicules électriques, uniquement si ça ne constitue pas un désincitatif aux transports en commun et transport actif.
Pour le remplacement accéléré des bus, il faut regarder les options de conversion si pertinent et possiblement de conversion à l'hydrogène.
OuiOuiOuiPour la géothermie, ça devrait être intégré à la conception des nouveaux quartiers et pour les grandes infrastructures municipales (arénas, bibliothèques, etc.).
Pour l'écofiscalité, ça ne doit pas favoriser du logement pour les riches ou pénaliser les personnes les plus défavorisées.
OuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiPlan climat: Le parti au pouvoir les 8 dernières années n'a pas fait preuve du leadership requis et s'est remué à la veille des élections pour garocher un exercice bâclé. Il faudra rapidement compléter par un plan plus adéquat.
Je suis d'accord en principe avec le budget carbone. On a vu comment le parti s'est targué d'avoir un budget carbone tout en négligeant de faire quoi que ce soit pour le dépotoir Cook, pourtant dans le top 100 des pires sources de GES de la province. Il faut aussi prendre en compte que la comptabilité peut parfois être hasardeuse. Par exemple, les émissions liées au ciment pour faire un trottoir sont faciles à mesurer alors que celles évitées parce que les gens marcheraient davantage plutôt que de prendre la voiture sont du domaine de la pure spéculation. Pourtant, on veut certainement plus de trottoirs
OuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuima profession c'est la participation du public, ça fait partie de l'expertise que je veux apporter au conseil municipalOuiDonner l'exemple par leur comportement individuel, notamment éviter de se déplacer en automobile, favoriser les transports actifs et en commun.
Proposer et appuyer des mesures de réduction des GES et d'adaptation.
Assurer la reddition de comptes de l'appareil administratif.
Être des facilitateurs entre les différents intervenants.
Assurer la participation du public aux processus décisionnels et à la mobilisation pour en faire une entreprise collective enthousiasmante.
S'assurer que les nouveaux quartiers sont conçus en fonction du climat à venir
S'assurer que les personnes défavorisées ont accès à la fraîcheur (voir si on peut compléter les règlements sur la salubrité par des règlements exigeants que la température des logements soit vivable.
Protéger les espaces verts et s'assurer qu'ils croissent avec la population. S'assurer qu'on obtienne notre part du fédéral dans son programme de plantation d'arbres.
S'assurer que les pataugeoires et jets d'eau soient fonctionnels et au goût du jour.
S'assurer qu'il y ait des brumisateurs disponibles.
Boivin, Steven01 AylmerOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiPeut-êtreOuiPeut-êtreOuiOuiOn doit s'assurer d'avoir une bonne communication entre l'administration municipal et les élus afin de travailler ensemble.OuiOuiPeut-êtreOuiOuiPeut-êtreOuiOuiOuiOuiLes élus doivent prêcher par l'exemple par leurs actions et leurs décisions. Ils doivent jouer un rôle de leader en s'assurant un meilleur dialogue avec l'appareil municipal et les citoyens.Il faut une mise en place rapide du plan climat en plus d'assurer sa bonification. Ils doivent jouer un rôle de leader en s'assurant un meilleur dialogue avec l'appareil municipal et les citoyens
Raymond, Michel03 DeschênesOuiOuiPeut-êtreOuiPeut-êtreOuiPeut-êtreOuiOuiPeut-êtrePeut-êtreOuiOuiPeut-êtrePeut-êtreOuiOuiNonOuiOuiOuiOuiPeut-êtrePeut-êtrePeut-êtreS’assurer que tout les études soient remises aux conseilL’éducation et l’implication des citoyens
Aubé, Mario18 Masson-AngersOuiOuiPeut-êtreOuiPeut-êtreNonPeut-êtreOuiOuiPeut-êtreNonOuiNonPeut-êtrePeut-êtrePeut-êtrePeut-êtreNonPeut-êtreOuiPeut-êtreOuiPeut-êtreOuiPeut-êtreCe sera à évaluerCe sera à évaluer
Carrier, Jérémie08 Parc-de-la-Montagne--St-RaymondOuiOuiOuiOuiOuiGratuité pour tous du transport en commun les samedis et dimanchesOuiOuiOuiToits verts sur tous les bâtiments de la ville et ceux des commerces de grande surfaceOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiLes incitatifs ne suffiront pas. Une pression politique sur les autres paliers de gouvernement sera nécessaire.OuiOuiOuiOuiOuiUn rabais à l'achat local soutenu financièrement par la villeOuiOuiOuiOuiOuiLe rôle de la classe politique est double sur cet enjeu : celui de «montrer l'exemple» et d’être les «gardes-fous» de la cause environnementale dans les hémicycles du pouvoir. En d'autres termes, être des agents qui avancent des politiques de protection du climat et des écosystèmes tout en combattant la position prise par les défenseurs du statu quo.C'est essentiellement un travail de communication et de pédagogie. Les élu(e)s doivent tenter de rassembler la population autour de projets de société, dans ce cas-ci la cause environnementale. C'est dans ce processus de rassemblement que se trouve le rôle des élu(e)s, tant sur le plan de la communication de terrain, dans les médias ou dans toutes autres instances où il est nécessaire d'influencer les acteurs-clés pour mener à des changements.
Marquis-Bissonnette, Maude00 MairieOuiOuiOuiOuiOuiAction Gatineau souhaite:
  • Accélérer la mise en œuvre du Plan directeur vélo, et concevoir un réseau complet arrimant les transports actifs au réseau de transport collectif structurant.
  • Accélérer les investissements dans le déneigement des trottoirs et certains liens cyclables afin d’étendre et d’améliorer les réseaux de transport actif quatre saisons.
    Intégrer les aménagements nécessaires pour faciliter l'accès en transport collectif et actif lors de l'implantation ou de la réfection d'une infrastructure publique.
  • Bonifier l’offre de service de transport en commun à travers la ville, particulièrement dans les quartiers actuellement moins bien desservis, et fixer des cibles de progression du transport actif et collectif à l’échelle des quartiers en procédant à des analyses locales pour identifier les correctifs à apporter.
  • Poursuivre, en partenariat avec la STO, les démarches nécessaires menant au prolongement du rasibus dans l’est, à la réalisation du réseau de tramway pour l'ouest et l’initiation des études pour implanter un service de train vers les secteurs situés à l'est.
  • Nous voulons également augmenter la quote-part de la STO pour augmenter l’offre de services.
  • Nous nous engageons à évaluer le projet de transport à la demande dans Buckingham-Masson-Angers et à l’étendre ailleurs si les résultats sont concluants.
OuiOuiOuiAction Gatineau, dans son cadre financier, propose de mettre sur pied un accélérateur pour la transition du parc immobilier privé vers la carboneutralité. Concrètement, cet accélérateur permettra de convertir la grande majorité des fournaises fonctionnant au mazout vers un moyen de chauffage sans émissions. Cette seule mesure permet de réduire entre 15-20% des émissions de GES du territoire de Gatineau. La ville doit jouer un rôle dans la conversion vers un parc immobilier carboneutre, autant dans les bâtiments privés que publics.OuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiAction Gatineau soutient le Bureau de la transition écologique et le Plan climat de la Ville, mais nous proposons aussi d'appliquer un test climat aux décisions prises par la municipalité. Nous avons présenté un cadre climatique qui chiffre les impacts GES de nos princpaux engagements- une première au Québec et au Canada.
Les prochains mois doivent nous permettre de peaufiner le Plan Climat, de se doter d’objectifs, d’outils pour faire le monitorage, etc. La réduction de nos GES et l'atteinte de la carboneutralité sont des priorités absolues pour les candidat.e.s d'Action Gatineau.
Nous souhaitons poursuivre l’étude pour une solution régionale aux déchets ultimes. On veut réduire nos GES en transportant moins loin nos déchets, et en misant sur l’économie circulaire autant que faire se peut.
Petite précision sur la question liée aux incitatifs pour réduire les matières résiduelles des ICI: nous souhaitons étendre le service de collecte du compost aux ICI, mais il est illégal pour une municipalité de subventionner directement des entreprises privées, donc la nuance se retrouve là. La ville peut leur fournir des services, mais pas des subventions directes.
OuiOuiOuiOuiOuiNous sommes les seuls à présenter un cadre financier complet, axé sur l'écofiscalité et l'action climatique. Dans notre cadre financier, nous prévoyons des dizaines de millions de dollars pour adapter les infrastructures de Gatineau aux changements climatiques, verdir le territoire (en commençant par les quartiers les plus bétonnés) et protéger les milieux naturels de Gatineau.
Au cours des dernières années, en tant que présidente de la Commission sur le développement du territoire, l'habitation et l'environnement, Maude a introduit plusieurs mesures importantes pour l’adaptation, entre autres : la protection des écoterritoires, des corridors verts, fin des coupes à blanc des promoteurs immobiliers dans les nouveaux projets de développement, protection de plus de 95% des milieux humides, mise en vigueur de normes pour du stationnement écologiques, toits verts obligatoires pour les bâtiments de grandes surfaces, rues conviviales (incluant des seuils de plantation).
Action Gatineau a signé le premier protocole d'entente avec la Forêt Boucher pour financer et protéger le parc. Notre cadre financier contient 4 M$ pour préserver et mettre en valeur des espaces naturels tels que la Forêt Boucher, le Boisé des Hauteurs, le Boisé Deschênes, etc.
Action Gatineau a aussi toujours promu un développement intelligent, à échelle humaine. Nous souhaitons limiter l'étalement urbain, et assurer un développement respectueux.
OuiOuiOuiOuiLes citoyen.ne.s et acteurs sociaux ont un grand rôle à jouer dans l'atteinte des objectifs de réduction de GES. On le sait: seulement 3% des émissions de GES de notre territoire proviennent des activités municipales. Il y a donc 97% des émissions qui proviennent des activités des citoyen.ne.s, acteurs sociaux et entreprises.
La ville a un rôle à jouer en influençant les habitudes de vie des gens. Elle doit aligner les incitatifs pour que les citoyens modifient leurs habitudes. Concrètement, ça veut dire qu’elle a un leadership à jouer dans des secteurs comme celui des transports, de la gestion des déchets, de l’habitation, etc. La ville a aussi un rôle de pédagogie à faire sur les changements climatiques.
Au-delà de la lutte aux changements climatiques, Action Gatineau propose la mise sur pied d'un Office de la consultation publique, doté d'experts en consultation publique, qui sera responsable d'assurer une participation publique de haute qualité. Ce sera très utile pour prendre le pouls de la population, et l'implication de celle-ci dans le développement, la mise en oeuvre et l'évaluation des politiques publiques et programmes.
Gatineau doit être partenaire des organismes pour accroitre la sensibilisation des citoyens aux enjeux climatiques. Nous souhaitons que le Bureau de la transition écologique soit une gouvernance partagée entre la Ville et les acteurs de la société civile.
Action Gatineau souhaite développer, en collaboration avec les partenaires du milieu et la communauté, un Bureau de la transition écologique qui aurait le mandat d'atteindre les cibles de réduction des gaz à effet de serre et d'adaptation aux changements climatiques tels qu'élaborés dans le Plan Climat. Nous souhaitons accorder un financement récurrent à ce Bureau afin de l'aider à atteindre ses objectifs.
Nous souhaitons également adopter un mécanisme de suivi régulier des progrès réalisés dans le cadre du Plan Climat afin de réajuster les cibles à la hausse lorsque nécessaire.
Enfin, le Test Climat permettra d'augmenter la transparence et l'imputabilité des décisions municipales en ce qui se rapporte aux émissions ou réductions de GES. C'est un outil puissant pour réduire les émissions tout en augmentant la participation publique.
OuiLes élu.e.s doivent d’abord comprendre l’ampleur des enjeux liés aux changements climatiques, et savoir d’où viennent les émissions. Action Gatineau a appliqué le Test Climat à notre plateforme électorale, ce qui nous a permis de prendre des décisions pour réduire notre impact écologique. Avec ces informations et grâce à l’analyse via le Test Climat, ils et elles pourront prendre des décisions éclairées quant aux projets et décisions qui réduiront ou augmenteront les émissions de GES. Les élu.e.s doivent être imputables pour l’atteinte des objectifs de réduction des GES. De plus, ils et elles devraient devenir des ambassadeurs pour l’action climatique auprès des paliers gouvernementaux plus élevés, afin que Gatineau reçoive davantage de ressources pour l’atteinte de la carboneutralité. Le Bureau de la transition écologique sera un précieux allié pour les élu.e.s, en leur fournissant des analyses détaillées et en proposant des solutions plus écologiques.Encore une fois, il faut comprendre la science autour des changements climatiques. Nos décideur.e.s ainsi que l’administration municipale doivent tenir compte des impacts des changements climatiques sur nos infrastructures et services, et agir pour réduire autant que possible les bris. Les élu.e.s doivent prendre leurs décisions en regardant les impacts futurs. Ils doivent outiller les fonctionnaires municipaux afin que ceux-ci puissent proposer des solutions adéquates, que ce soit des infrastructures naturelles ou adaptées. Enfin, il faut s’assurer d’avoir des plans et des processus pour répondre rapidement lorsque des catastrophes naturelles ont lieu.
Larochelle, Jordan08 Parc-de-la-Montagne-Saint-RaymondOuiOuiPeut-êtreOuiOuiJe prône particulièrement la finition du ''plan directeur vélo'' qui n'est pas complet dans mon district. C'est un bon plan qui n'est pas mis en oeuvre de la même façon dans la ville et PMSR est un peu laissé de côté sur le sujet.
Avec Action Gatineau, nous voulons accélérer les investissements dans le déneigement des trottoirs et certains liens cyclables afin d’étendre et d’améliorer les réseaux de transport actif quatre saisons. J'ai, dans mon district, des rues qui n'ont aucun trottoir de déneiger. C'est malheureux.
Nous voulons aussi bonifier l’offre de service de transport en commun à travers la ville, particulièrement dans les quartiers actuellement moins bien desservis, et fixer des cibles de progression du transport actif et collectif à l’échelle des quartiers en procédant à des analyses locales pour identifier les correctifs à apporter.
Ensuite, nous voulons poursuivre, en partenariat avec la STO, les démarches nécessaires menant à la réalisation du réseau de tramway pour l'ouest et qu'elles initient des études pour implanter un service de train vers les secteurs situés à l'est.
OuiPeut-êtreOuiAction Gatineau, dans son cadre financier, propose de mettre sur pied un accélérateur pour la transition du parc immobilier privé vers la carboneutralité. La ville doit jouer un rôle dans la conversion vers un parc immobilier carboneutre, autant dans les bâtiments privés que publics.OuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiAction Gatineau soutient le Bureau de la transition écologique et le Plan climat de la Ville, mais nous savons qu'il faut aller plus loin. Nous proposons d'appliquer un test climat aux décisions prises par la municipalité. Nous avons présenté un cadre climatique qui chiffre les impacts GES de nos princpaux engagements — une première au Québec et au Canada. La réduction de nos GES et l'atteinte de la carboneutralité sont des priorités absolues pour les candidat.e.s d'Action Gatineau.
Petite précision sur la question lié aux incitatifs pour réduire les matières résiduelles des ICI: nous souhaitons étendre le service de collecte du compost aux ICI, mais il est illégal pour une municipalité de subventionner directement des entreprises privées, donc la nuance se retrouve là. La ville peut leur fournir des services, mais pas des subventions directes.
OuiOuiOuiOuiOuiNous sommes les seuls à présenter un cadre financier complet, axé sur l'écofiscalité et l'action climatique. Dans notre cadre financier, nous prévoyons des dizaines de millions de dollars pour adapter les infrastructures de Gatineau aux changements climatiques, verdir le territoire (en commençant par les quartiers les plus bétonnés) et protéger les milieux naturels de Gatineau.
Au cours des dernières années, en tant que présidente de la Commission sur le développement du territoire, l'habitation et l'environnement, Maude a introduit des règlements pour protéger 95% de nos milieux humides. Action Gatineau a signé le premier potocole d'entente avec la Forêt Boucher pour financer et protéger le parc. Nous souhaitons maintenant aller plus loin, et s'assurer que des corridors écologiques, des écosystèmes et des rives soient protégés.
Action Gatineau a aussi toujours promu un développement intelligent, à échelle humaine. Nous souhaitons limiter l'étalement urbain, et assurer un développement respectueux.
OuiOuiOuiOuiLes citoyen.ne.s et acteurs sociaux ont un grand rôle à jouer dans l'atteinte des objectifs de réduction de GES. On le sait: seulement 3% des émissions de GES de notre territoire proviennent des activités municipales. Il y a donc 97% des émissions qui proviennent des activités des citoyen.ne.s, acteurs sociaux et entreprises.
Au-delà de la lutte aux changements climatiques, Action Gatineau propose la mise sur pied d'un Office de la consultation publique, doté d'experts en consultation publique, qui sera responsable d'assurer une participation publique de haute qualité. Ce sera très utile pour prendre le pouls de la population, et l'implication de celle-ci dans le développement, la mise en oeuvre et l'évaluation des politiques publiques et programmes.
Action Gatineau souhaite développer, en collaboration avec les partenaires du milieu et la communauté, un Bureau de la transition écologique qui aurait le mandat d'atteindre les cibles de réduction des gaz à effet de serre et d'adaptation aux changements climatiques tels qu'élaborés dans le Plan Climat. Nous souhaitons accorder un financement récurrent à ce Bureau afin de l'aider à atteindre ses objectifs.
Nous souhaitons également adopter un mécanisme de suivi régulier des progrès réalisés dans le cadre du Plan Climat afin de réajuster les cibles à la hausse lorsque nécessaire.
Enfin, le Test Climat permettra d'augmenter la transparence et l'imputabilité des décisions municipales en ce qui se rapporte aux émissions ou réductions de GES. C'est un outil puissant pour réduire les émissions tout en augmentant la participation publique.
OuiLes élu.e.s doivent d’abord comprendre l’ampleur des enjeux liés aux changements climatiques, et savoir d’où viennent les émissions. Action Gatineau a appliqué le Test Climat à notre plateforme électorale, ce qui nous a permis de prendre des décisions pour réduire notre impact écologique. Avec ces informations et grâce à l’analyse via le Test Climat, ils et elles pourront prendre des décisions éclairées quant aux projets et décisions qui réduiront ou augmenteront les émissions de GES. Les élu.e.s doivent être imputables pour l’atteinte des objectifs de réduction des GES. De plus, ils et elles devraient devenir des ambassadeurs pour l’action climatique auprès des paliers gouvernementaux plus élevés, afin que Gatineau reçoive davantage de ressources pour l’atteinte de la carboneutralité. Le Bureau de la transition écologique sera un précieux allié pour les élu.e.s, en leur fournissant des analyses détaillées et en proposant des solutions plus écologiques.Encore une fois, il faut comprendre la science autour des changements climatiques. Nos décideur.e.s ainsi que l’administration municipale doivent tenir compte des impacts des changements climatiques sur nos infrastructures et services, et agir pour réduire autant que possible les bris. Les élu.e.s doivent prendre leurs décisions en regardant les impacts futurs. Ils doivent outiller les fonctionnaires municipaux afin que ceux-ci puissent proposer des solutions adéquates, que ce soit des infrastructures naturelles ou adaptées. Enfin, il faut s’assurer d’avoir des plans et des processus pour répondre rapidement lorsque des catastrophes naturelles ont lieu.
Bégin, Luc14 VersantOuiOuiOuiOuiOuiPour réduire l’émission de GES, nous nous devons d’agir rapidement et énergiquement et ce, particulièrement dans le domaine des transports collectifs/actifs. La coordination avec les autres administrations municipales environnantes est clairement requise.OuiOuiOuiLe mazout est une source très importante d’émission de GES à Gatineau. Ce problème peut et doit rapidement être résolu en aidant les propriétaires de maison à en sortir pour adopter l’électricité (et NON PAS le gaz « naturel » qui, en grande partie provient de l’extraction par fracturation).OuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiToutes ces « autres actions » sont autant de mesures qui vont permettre à Gatineau de répondre de façon efficace et responsable à l’urgence climatique, Plus te temps à perdre en tergiversations.OuiOuiOuiOuiOuiLes mesures proposées ici vont clairement contribuer à accroître le mieux-être et la sécurité des Gatinois.es, particulièrement les plus vulnérables.OuiOuiOuiOuiTout à fait en accord avec ma position!OuiAppuyer et promouvoir systématiquement au Conseil et dans les autres instances de la ville toutes les mesures proposées ici.Lutter contre les îlots de chaleur, soutenir les associations de citoyens (voire en créer là où il n’y en n’a pas) pour mieux entendre et favoriser la participation citoyenne au Conseil, favoriser l’économie de partage, jardins communautaires, construire des fontaines (parcs) et des lieux de socialisation (centres communautaires, maisons de jeunes, fêtes de quartier, bancs publics et jeux de pétanque près des RPA), promouvoir les transports collectifs/actifs pour réduire la circulation automobile.
Lavallée, Laurent02 LucerneOuiOuiOuiOuiOuiAction Gatineau souhaite:
  • Accélérer la mise en œuvre du Plan directeur vélo, et concevoir un réseau complet arrimant les transports actifs au réseau de transport collectif structurant.
  • Accélérer les investissements dans le déneigement des trottoirs et certains liens cyclables afin d’étendre et d’améliorer les réseaux de transport actif quatre saisons.
    Intégrer les aménagements nécessaires pour faciliter l'accès en transport collectif et actif lors de l'implantation ou de la réfection d'une infrastructure publique.
  • Bonifier l’offre de service de transport en commun à travers la ville, particulièrement dans les quartiers actuellement moins bien desservis, et fixer des cibles de progression du transport actif et collectif à l’échelle des quartiers en procédant à des analyses locales pour identifier les correctifs à apporter.
  • Poursuivre, en partenariat avec la STO, les démarches nécessaires menant à la réalisation du réseau de tramway pour l'ouest et qu'elles initient des études pour implanter un service de train vers les secteurs situés à l'est.
OuiOuiOuiAction Gatineau soutient le Bureau de la transition écologique et le Plan climat de la Ville, mais nous savons qu'il faut aller plus loin. Nous proposons d'appliquer un test climat aux décisions prises par la municipalité. Nous avons présenté un cadre climatique qui chiffre les impacts GES de nos princpaux engagements — une première au Québec et au Canada. La réduction de nos GES et l'atteinte de la carboneutralité sont des priorités absolues pour les candidat.e.s d'Action Gatineau.
Petite précision sur la question lié aux incitatifs pour réduire les matières résiduelles des ICI: nous souhaitons étendre le service de collecte du compost aux ICI, mais il est illégal pour une municipalité de subventionner directement des entreprises privées, donc la nuance se retrouve là. La ville peut leur fournir des services, mais pas des subventions directes.
OuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiNous présentons un cadre financier complet, axé sur l'écofiscalité et l'action climatique. Dans notre cadre financier, nous prévoyons des dizaines de millions de dollars pour adapter les infrastructures de Gatineau aux changements climatiques, verdir le territoire (en commençant par les quartiers les plus bétonnés) et protéger les milieux naturels de Gatineau.
Au cours des dernières années, en tant que présidente de la Commission sur le développement du territoire, l'habitation et l'environnement, Maude a introduit des règlements pour protéger 95% de nos milieux humides. Action Gatineau a signé le premier potocole d'entente avec la Forêt Boucher pour financer et protéger le parc. Nous souhaitons maintenant aller plus loin, et s'assurer que des corridors écologiques, des écosystèmes et des rives soient protégés.
Action Gatineau a aussi toujours promu un développement intelligent, à échelle humaine. Nous souhaitons limiter l'étalement urbain, et assurer un développement respectueux.
OuiOuiOuiOuiLes citoyen.ne.s et acteurs sociaux ont un grand rôle à jouer dans l'atteinte des objectifs de réduction de GES. On le sait: seulement 3% des émissions de GES de notre territoire proviennent des activités municipales. Il y a donc 97% des émissions qui proviennent des activités des citoyen.ne.s, acteurs sociaux et entreprises.
Au-delà de la lutte aux changements climatiques, Action Gatineau propose la mise sur pied d'un Office de la consultation publique, doté d'experts en consultation publique, qui sera responsable d'assurer une participation publique de haute qualité. Ce sera très utile pour prendre le pouls de la population, et l'implication de celle-ci dans le développement, la mise en oeuvre et l'évaluation des politiques publiques et programmes.
Action Gatineau souhaite développer, en collaboration avec les partenaires du milieu et la communauté, un Bureau de la transition écologique qui aurait le mandat d'atteindre les cibles de réduction des gaz à effet de serre et d'adaptation aux changements climatiques tels qu'élaborés dans le Plan Climat. Nous souhaitons accorder un financement récurrent à ce Bureau afin de l'aider à atteindre ses objectifs.
Nous souhaitons également adopter un mécanisme de suivi régulier des progrès réalisés dans le cadre du Plan Climat afin de réajuster les cibles à la hausse lorsque nécessaire.
Enfin, le Test Climat permettra d'augmenter la transparence et l'imputabilité des décisions municipales en ce qui se rapporte aux émissions ou réductions de GES. C'est un outil puissant pour réduire les émissions tout en augmentant la participation publique.
OuiLes élu.e.s doivent d’abord comprendre l’ampleur des enjeux liés aux changements climatiques, et savoir d’où viennent les émissions. Action Gatineau a appliqué le Test Climat à notre plateforme électorale, ce qui nous a permis de prendre des décisions pour réduire notre impact écologique. Avec ces informations et grâce à l’analyse via le Test Climat, ils et elles pourront prendre des décisions éclairées quant aux projets et décisions qui réduiront ou augmenteront les émissions de GES. Les élu.e.s doivent être imputables pour l’atteinte des objectifs de réduction des GES. De plus, ils et elles devraient devenir des ambassadeurs pour l’action climatique auprès des paliers gouvernementaux plus élevés, afin que Gatineau reçoive davantage de ressources pour l’atteinte de la carboneutralité. Le Bureau de la transition écologique sera un précieux allié pour les élu.e.s, en leur fournissant des analyses détaillées et en proposant des solutions plus écologiques.On doit toujours prendre en considération la science autour des changements climatiques. Nos décideur.e.s ainsi que l’administration municipale doivent tenir compte des impacts des changements climatiques sur nos infrastructures et services, et agir pour réduire autant que possible les bris. Les élu.e.s doivent prendre leurs décisions en regardant les impacts futurs. Ils doivent outiller les fonctionnaires municipaux afin que ceux-ci puissent proposer des solutions adéquates, que ce soit des infrastructures naturelles ou adaptées. Enfin, il faut s’assurer d’avoir des plans et des processus pour répondre rapidement lorsque des catastrophes naturelles ont lieu.
Norris Parent, Tiffany-Lee11 TouraineOuiOuiOuiOuiOui
  • Accélérer la mise en œuvre du Plan directeur vélo, et concevoir un réseau complet arrimant les transports actifs au réseau de transport collectif structurant.
  • Accélérer les investissements dans le déneigement des trottoirs et certains liens cyclables afin d’étendre et d’améliorer les réseaux de transport actif quatre saisons.
    Intégrer les aménagements nécessaires pour faciliter l'accès en transport collectif et actif lors de l'implantation ou de la réfection d'une infrastructure publique.
  • Bonifier l’offre de service de transport en commun à travers la ville, particulièrement dans les quartiers actuellement moins bien desservis, et fixer des cibles de progression du transport actif et collectif à l’échelle des quartiers en procédant à des analyses locales pour identifier les correctifs à apporter.
  • Poursuivre, en partenariat avec la STO, les démarches nécessaires menant à la réalisation du réseau de tramway pour l'ouest et qu'elles initient des études pour implanter un service de train vers les secteurs situés à l'est.
OuiOuiOuiAction Gatineau, dans son cadre financier, propose de mettre sur pied un accélérateur pour la transition du parc immobilier privé vers la carboneutralité. La ville doit jouer un rôle dans la conversion vers un parc immobilier carboneutre, autant dans les bâtiments privés que publics.OuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiAction Gatineau soutient le Bureau de la transition écologique et le Plan climat de la Ville, mais nous savons qu'il faut aller plus loin. Nous proposons d'appliquer un test climat aux décisions prises par la municipalité. Nous avons présenté un cadre climatique qui chiffre les impacts GES de nos princpaux engagements- une première au Québec et au Canada. La réduction de nos GES et l'atteinte de la carboneutralité sont des priorités absolues pour les candidat.e.s d'Action Gatineau.
Petite précision sur la question lié aux incitatifs pour réduire les matières résiduelles des ICI: nous souhaitons étendre le service de collecte du compost aux ICI, mais il est illégal pour une municipalité de subventionner directement des entreprises privées, donc la nuance se retrouve là. La ville peut leur fournir des services, mais pas des subventions directes.
OuiOuiOuiOuiOuiNous sommes les seuls à présenter un cadre financier complet, axé sur l'écofiscalité et l'action climatique. Dans notre cadre financier, nous prévoyons des dizaines de millions de dollars pour adapter les infrastructures de Gatineau aux changements climatiques, verdir le territoire (en commençant par les quartiers les plus bétonnés) et protéger les milieux naturels de Gatineau.
Au cours des dernières années, en tant que présidente de la Commission sur le développement du territoire, l'habitation et l'environnement, Maude a introduit des règlements pour protéger 95% de nos milieux humides. Action Gatineau a signé le premier potocole d'entente avec la Forêt Boucher pour financer et protéger le parc. Nous souhaitons maintenant aller plus loin, et s'assurer que des corridors écologiques, des écosystèmes et des rives soient protégés.
Action Gatineau à aussi toujours promu un développement intelligent, à échelle humaine. Nous souhaitons limiter l'étalement urbain, et assurer un développement respectueux.
OuiOuiOuiOuiLes citoyen.ne.s et acteurs sociaux ont un grand rôle à jouer dans l'atteinte des objectifs de réduction de GES. On le sait: seulement 3% des émissions de GES de notre territoire proviennent des activités municipales. Il y a donc 97% des émissions qui proviennent des activités des citoyen.ne.s, acteurs sociaux et entreprises.
Au-delà de la lutte aux changements climatiques, Action Gatineau propose la mise sur pied d'un Office de la consultation publique, doté d'experts en consultation publique, qui sera responsable d'assurer une participation publique de haute qualité. Ce sera très utile pour prendre le pouls de la population, et l'implication de celle-ci dans le développement, la mise en oeuvre et l'évaluation des politiques publiques et programmes.
Action Gatineau souhaite développer, en collaboration avec les partenaires du milieu et la communauté, un Bureau de la transition écologique qui aurait le mandat d'atteindre les cibles de réduction des gaz à effet de serre et d'adaptation aux changements climatiques tels qu'élaborés dans le Plan Climat. Nous souhaitons accorder un financement récurrent à ce Bureau afin de l'aider à atteindre ses objectifs.
Nous souhaitons également adopter un mécanisme de suivi régulier des progrès réalisés dans le cadre du Plan Climat afin de réajuster les cibles à la hausse lorsque nécessaire.
Enfin, le Test Climat permettra d'augmenter la transparence et l'imputabilité des décisions municipales en ce qui se rapporte aux émissions ou réductions de GES. C'est un outil puissant pour réduire les émissions tout en augmentant la participation publique.
OuiLes élu.e.s doivent d’abord comprendre l’ampleur des enjeux liés aux changements climatiques, et savoir d’où viennent les émissions. Action Gatineau a appliqué le Test Climat à notre plateforme électorale, ce qui nous a permis de prendre des décisions pour réduire notre impact écologique. Avec ces informations et grâce à l’analyse via le Test Climat, ils et elles pourront prendre des décisions éclairées quant aux projets et décisions qui réduiront ou augmenteront les émissions de GES. Les élu.e.s doivent être imputables pour l’atteinte des objectifs de réduction des GES. De plus, ils et elles devraient devenir des ambassadeurs pour l’action climatique auprès des paliers gouvernementaux plus élevés, afin que Gatineau reçoive davantage de ressources pour l’atteinte de la carboneutralité. Le Bureau de la transition écologique sera un précieux allié pour les élu.e.s, en leur fournissant des analyses détaillées et en proposant des solutions plus écologiques.Encore une fois, il faut comprendre la science autour des changements climatiques. Nos décideur.e.s ainsi que l’administration municipale doivent tenir compte des impacts des changements climatiques sur nos infrastructures et services, et agir pour réduire autant que possible les bris. Les élu.e.s doivent prendre leurs décisions en regardant les impacts futurs. Ils doivent outiller les fonctionnaires municipaux afin que ceux-ci puissent proposer des solutions adéquates, que ce soit des infrastructures naturelles ou adaptées. Enfin, il faut s’assurer d’avoir des plans et des processus pour répondre rapidement lorsque des catastrophes naturelles ont lieu.
Gilbert, Myriam12 Pointe-GatineauOuiOuiOuiOuiOuiVoici les principaux engagements d'Action Gatineau concernant ce thème:
  • Mettre en œuvre le Plan directeur vélo et concevoir un réseau complet et sécuritaire pour le transport actif et collectif;
  • Augmenter les investissements dans le déneigement des trottoirs et certains liens cyclables (réseau blanc) afin que les déplacements actifs soient sécuritaires durant les quatre saisons;
  • Faciliter l'accès au transport collectif et actif, en intégrant des aménagements adéquats lors de la réfection d'une rue;
  • Bonifier l’offre de service de transport en commun à travers la ville et maintenir offre de service en transport en commun qui répond aux besoins de la population;
  • Poursuivre, en partenariat avec la STO, les démarches nécessaires menant à la réalisation du réseau de tramway dans l'ouest et initier des études pour implanter un service de train vers les secteurs situés à l'est.
OuiOuiOuiAction Gatineau, propose d'accélérer pour la transition du parc immobilier privé vers la carboneutralité. Les villes ont un rôle à jouer dans la conversion de son parc immobilier (autant les bâtiments privés que publics) vers la carboneutralité.OuiOuiOuiNonOuiOuiPeut-êtreConcernant la question des incitatifs pour les commerces, entreprises et organismes : Action Gatineau souhaite étendre le service de collecte du compost aux ICI. Une municipalité ne peut subventionner des entreprises privées en mettant en place des incitatifs financier.OuiOuiOuiOuiOuiLe cadre financier d'Action Gatineau prévoit des dizaines de millions de dollars pour adapter les infrastructures aux changements climatiques, verdir le territoire et protéger les milieux naturels de Gatineau.
Comme candidate, je souhaite limiter l'étalement urbain, assurer un développement intelligent, harmonieux et respectueux (aménager des quartiers à échelle humaine).
OuiOuiOuiOuiLes citoyens et entreprises ont un grand rôle à jouer dans l'atteinte des objectifs de réduction de GES. 97% des GES proviennent des activités des citoyen.ne.s, acteurs sociaux et entreprises.
Au-delà de la lutte aux changements climatiques, Action Gatineau appui la mise sur pied d'un Office de la consultation publique, qui sera responsable d'assurer une participation publique. Non seulement l'office permettra de recueillir les commentaires de la population, mais elle contribuera au développement, la mise en oeuvre et l'évaluation des politiques et programmes de la Ville.
OuiComme élus, nous devons comprendre l’ampleur des enjeux liés aux changements climatiques, et savoir d’où viennent les émissions de gaz à effet de serre. Action Gatineau a appliqué le Test Climat à notre plateforme électorale, ce qui nous a permis de prendre des décisions pour réduire notre impact écologique. L'analyse du Test Climat permettra aux élus de prendre des décisions éclairées quant aux projets et décisions qui réduiront ou augmenteront les émissions de GES. Le Bureau de la transition écologique sera un précieux allié pour nous, en fournissant des analyses détaillées et en proposant des solutions plus écologiques.À mon avis, les élus doivent prendre leurs décisions en prenant en considération les impacts futurs. Ils doivent outiller les fonctionnaires municipaux afin que ceux-ci puissent proposer des solutions adéquates, que ce soit des infrastructures naturelles ou adaptées. Enfin, il faut s’assurer d’avoir des plans et des processus pour répondre rapidement lorsque des catastrophes naturelles ont lieu.
Groulx, Marie-Nicole16 Lac-BeauchampOuiOuiOuiOuiOui
  • Accélérer la mise en œuvre du Plan directeur vélo, et concevoir un réseau complet arrimant les transports actifs au réseau de transport collectif structurant.
  • Poursuivre, en partenariat avec la STO, les démarches nécessaires menant à la réalisation du réseau de tramway pour l'ouest et qu'elles initient des études pour implanter un service de train vers les secteurs situés à l'est.
OuiOuiOuiOuiOuiPeut-êtreOuiPeut-êtrePeut-êtreOuiOuiOuiPeut-êtreOuiOuiDes règlements ont été tout récemment adoptés pour protéger 95% de nos milieux humides. Action Gatineau a signé le premier protocole d'entente avec la Forêt Boucher pour financer et protéger le parc. Nous souhaitons maintenant aller plus loin, et s'assurer que des corridors écologiques, des écosystèmes et des rives soient protégés.OuiOuiOuiOuiProposer la mise sur pied d'un Office de la consultation publique pour prendre le pouls de la population et assurer son implication dans le développement, la mise en oeuvre et l'évaluation des politiques publiques et programmes.Peut-êtreComprendre l’ampleur des enjeux liés aux changements climatiques sera d'abord essentiel à l'élu.e. Action Gatineau a appliqué le Test Climat à sa plateforme électorale, ce qui nous a permis de prendre des décisions pour réduire notre impact écologique. Avec ces informations et grâce à l’analyse via le Test Climat, nous pourrons prendre des décisions éclairées quant aux projets et décisions qui réduiront ou augmenteront les émissions de GES. Nous serons imputables à l’atteinte des objectifs de réduction des GES auprès des citoyen.ne.s. et les nouveaux.elles ambassadeur.rice.s pour l’action climatique auprès des paliers gouvernementaux plus élevés, afin que Gatineau reçoive davantage de ressources pour l’atteinte de la carboneutralité.Le district du Lac-Beauchamp a vécu les inondations de 2017 et 2019. Nous avons appris de ces catastrophes et il faut s’assurer d’avoir des plans et des processus pour répondre rapidement lorsque ces catastrophes naturelles se reproduiront. Encore une fois, il faut comprendre la science autour des changements climatiques. Nos décideur.e.s ainsi que l’administration municipale doivent tenir compte des impacts des changements climatiques sur nos infrastructures et services, et agir pour réduire autant que possible les bris. Nous devrons considérer les impacts futurs dans la prise des décisions et outiller les fonctionnaires municipaux afin que ceux-ci puissent proposer des solutions adéquates.
Miron, Isabelle N.09 Orée du ParcOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiJe vous réfère au programme d'Action Gatineau qui propose un fonds pour soutenir les citoyens qui veulent des rénovations «vertes» pour leurs maisons. Je crois aussi qu'il faut être souple pour accueillir les nouvelles idées et technologies dans ce domaine.OuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiLa Commission Jeunesse, que j'ai coprésidée, a reçu deux prix pour l'organisation de son Sommet Jeunesse zéro déchets en 2019. Encore une fois, les jeunes peuvent nous montrer la voie!OuiOuiPeut-êtreOuiOuiOuiOuiOuiOuiIl y a beaucoup à faire pour faire comprendre aux gatinois les liens entre les catastrophes climatiques et nos habitudes personnelles. Pour trop de gens, c'est encore à d'autres à agir avant eux... La communication sera un élément clé.OuiLa Ville doit prêcher par l'exemple et favoriser une transition, la plus douce possible, vers des habitudes plus vertesIl faut faire preuve de patience et de pédagogie, pour expliquer que les décisions prises par la Ville (comme par exemple la gestion du PGMR) le sont faites pour le bien collectif.
Cool, Julie01 AylmerOuiOuiOuiOuiOuiJe m'engage dans les activités suivantes: améliorer l'offre de transport en commun pour les secteurs qui sont moins bien desservie dans le district (eg. Aylmer Nord); suivre de près le projet de tramway vers l'ouest de la ville avec un arrimage entre le transport en commun et le transport actif (eg. stationnement sécuritaire de vélos aux stations de tramway/autobus); l'accélération du Plan directeur vélo; et la bonification des corridors scolaires pour permettre aux enfants de se rendre à l'école à pied et en vélo dans toute sécurité (les habitudes de transport actif commencent à la jeune âge! )OuiOuiOuiOuiOuiOuiPeut-êtreOuiOuiOuiLa réduction de nos GES et l'atteinte de la carboneutralité est une de mes priorités (et aussi une des priorités des gens dans mon district quand je fais du porte-à-porte). Action Gatineau soutient le Bureau de la transition écologique et le Plan climat de la Ville, mais nous savons qu'il faut aller plus loin. Nous proposons d'appliquer un test climat aux décisions prises par la municipalité. Nous avons présenté un cadre climatique qui chiffre les impacts GES de nos principaux engagements- une première au Québec et au Canada.OuiOuiPeut-êtreOuiOuiAction Gatineau a aussi toujours promu un développement intelligent, à échelle humaine. Nous souhaitons limiter l'étalement urbain, et assurer un développement respectueux. Le développement doit être réfléchi en terme de l'impact sur l'environnement - la protection de nos terres agricoles, la protection des boisés, et la proximité au transport en commun. Les frais de croissance doivent aussi être mise en place pour s'assurer que les infrastructures durables suivent le développement.
Dans le district 1, nous avons le privilège d'une association (les Amis de Wychwood) qui est très proactif dans la protection des arbres. Je m'engage à travailler avec eux pour instaurer des meilleurs pratique au niveau de la ville. Je m'engage aussi au reboisement des quartiers bétonnés dans le district pour éliminer les ilots de chaleur.
Au cours des dernières années, en tant que présidente de la Commission sur le développement du territoire, l'habitation et l'environnement, Maude Marquis-Bissonnette a introduit des règlements pour protéger 95% de nos milieux humides. Ceci est un levier important pour la protection de la Forêt Boucher.
OuiOuiOuiOuiLes citoyen.ne.s et acteurs sociaux ont un grand rôle à jouer dans l'atteinte des objectifs de réduction de GES. On le sait: seulement 3% des émissions de GES de notre territoire proviennent des activités municipales. Il y a donc 97% des émissions qui proviennent des activités des citoyen.ne.s, acteurs sociaux et entreprises.
Au-delà de la lutte aux changements climatiques, Action Gatineau propose la mise sur pied d'un Office de la consultation publique qui sera responsable d'assurer une participation publique de haute qualité.
Action Gatineau souhaite développer, en collaboration avec les partenaires du milieu et la communauté, un Bureau de la transition écologique qui aurait le mandat d'atteindre les cibles de réduction des gaz à effet de serre et d'adaptation aux changements climatiques tels qu'élaborés dans le Plan Climat. Nous souhaitons accorder un financement récurrent à ce Bureau afin de l'aider à atteindre ses objectifs.
Nous souhaitons également adopter un mécanisme de suivi régulier des progrès réalisés dans le cadre du Plan Climat afin de réajuster les cibles à la hausse lorsque nécessaire.
Enfin, le Test Climat permettra d'augmenter la transparence et l'imputabilité des décisions municipales en ce qui se rapporte aux émissions ou réductions de GES.
OuiLes élu.e.s doivent d’abord comprendre l’ampleur des enjeux liés aux changements climatiques, et savoir d’où viennent les émissions. Nous devons mettre en place des mécanismes pour nous permettre d'avoir les informations nécessaires pour prendre les bonnes décisions. Par exemple, le Bureau de la transition écologique sera un précieux allié pour nous fournir des analyses détaillées nous proposer des solutions plus écologiques. Les élu.e.s doivent être imputables pour l’atteinte des objectifs de réduction des GES. Nous devons aussi travailler en concert avec nos partenaires dans la société civile pour identifier des collaborations possibles pour nous permettre d'atteindre nos objectifs.Nous devons suivre de près la recherche dans ces domaines et travailler en concert avec l'administration et la société civile pour explorer les meilleurs pratiques en terme d'adaptation. Il faut aussi s’assurer d’avoir des plans et des processus pour répondre rapidement lorsque des catastrophes naturelles ont lieu.
Lekbabi, Abdelhak00 MairieOuiOuiOuiOuiOui
Partenariats avec Tesla pour electrification
OuiOuiOuiLes plaques solaire pour generer electriciterPeut-êtrePeut-êtreOuiOuiPeut-êtrePeut-êtreOuiAssociation chantiers/socialOuiPeut-êtreNonPeut-êtrePeut-êtreAugmenter le nombre d'arbrePeut-êtrePeut-êtrePeut-êtreOuiChantier pour la creation des zone verteOuiPetite projet de velo comme le mien qui encourage l'utilisation des veloOrganiser des table ronde, des chantier. Augmenter les recontre qui illustre le danger de changement climatique.
Des Marais, Anik05 MitigomijokanOuiOuiOuiOuiOuiAction Gatineau souhaite:
  • Accélérer la mise en œuvre du Plan directeur vélo, et concevoir un réseau complet arrimant les transports actifs au réseau de transport collectif.
  • Accélérer les investissements dans le déneigement des trottoirs et certains liens cyclables afin d’étendre et d’améliorer les réseaux de transport actif quatre saisons.
    Intégrer les aménagements nécessaires pour faciliter l'accès en transport collectif et actif lors de l'implantation ou de la réfection d'une infrastructure publique.
  • Bonifier l’offre de service de transport en commun à travers la ville, particulièrement dans les quartiers actuellement moins bien desservis, et fixer des cibles de progression du transport actif et collectif à l’échelle des quartiers en procédant à des analyses locales pour identifier les correctifs à apporter.
  • Poursuivre, en partenariat avec la STO, les démarches nécessaires menant à la réalisation du réseau de tramway pour l'ouest et qu'elles initient des études pour implanter un service de train vers les secteurs situés à l'est.
  • Optimiser le fluidité du réseau routier par une utilisation judicieuse des données et la mise en place de nouvelles initiatives, comme l’auto partage.
OuiOuiOuiAction Gatineau, dans son cadre financier, propose de mettre sur pied un accélérateur pour la transition du parc immobilier privé vers la carboneutralité: Rénovations écologiques et résidences carboneutres : 30 millionsOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiAction Gatineau soutient le Bureau de la transition écologique et le Plan climat de la Ville, mais nous savons qu'il faut aller plus loin. Nous proposons d'appliquer un test climat aux décisions prises par la municipalité. Nous avons présenté un cadre climatique qui chiffre les impacts GES de nos principaux engagements- une première au Québec et au Canada. La réduction de nos GES et l'atteinte de la carboneutralité sont des priorités pour moi et les autres candidats d’Action Gatineau.
Petite précision sur la question lié aux incitatifs pour réduire les matières résiduelles des ICI: nous souhaitons étendre le service de collecte du compost aux ICI, mais il est illégal pour une municipalité de subventionner directement des entreprises privées, donc la nuance se retrouve là. La ville peut leur fournir des services, mais pas des subventions directes.
OuiPeut-êtreOuiOuiOuiNous sommes les seuls à présenter un cadre financier complet, axé sur l'écofiscalité et l'action climatique. Dans notre cadre financier, nous prévoyons des dizaines de millions de dollars pour adapter les infrastructures de Gatineau aux changements climatiques, verdir le territoire (en commençant par les quartiers les plus bétonnés) et protéger les milieux naturels de Gatineau.
Au cours des dernières années, en tant que présidente de la Commission sur le développement du territoire, l'habitation et l'environnement, Maude a introduit des règlements pour protéger 95% de nos milieux humides. Action Gatineau a signé le premier protocole d'entente avec la Forêt Boucher pour financer et protéger le parc. Nous souhaitons maintenant aller plus loin, et s'assurer que des corridors écologiques, des écosystèmes et des rives soient protégés.
Action Gatineau a aussi toujours promu un développement intelligent, à échelle humaine. Nous souhaitons limiter l'étalement urbain, et assurer un développement planifié et intelligent qui vise le développement de quartiers complets.
OuiOuiOuiOuiLes citoyen.ne.s et acteurs sociaux ont un grand rôle à jouer dans l'atteinte des objectifs de réduction de GES. On le sait: seulement 3% des émissions de GES de notre territoire proviennent des activités municipales. Il y a donc 97% des émissions qui proviennent des activités des citoyen.ne.s, acteurs sociaux et entreprises.
Au-delà de la lutte aux changements climatiques, Action Gatineau propose la mise sur pied d'un Office de la consultation publique, doté d'experts en consultation publique, qui sera responsable d'assurer une participation publique de haute qualité. Ce sera très utile pour prendre le pouls de la population, et l'implication de celle-ci dans le développement, la mise en oeuvre et l'évaluation des politiques publiques et programmes.
Action Gatineau souhaite développer, en collaboration avec les partenaires du milieu et la communauté, un Bureau de la transition écologique qui aurait le mandat d'atteindre les cibles de réduction des gaz à effet de serre et d'adaptation aux changements climatiques tels qu'élaborés dans le Plan Climat. Nous souhaitons accorder un financement récurrent à ce Bureau afin de l'aider à atteindre ses objectifs.
Nous souhaitons également adopter un mécanisme de suivi régulier des progrès réalisés dans le cadre du Plan Climat afin de réajuster les cibles à la hausse lorsque nécessaire.
Le Test Climat permettra d'augmenter la transparence et l'imputabilité des décisions municipales en ce qui se rapporte aux émissions ou réductions de GES. C'est un outil puissant pour réduire les émissions tout en augmentant la participation publique.
Dans Mitigomijokan, les associations de résidents sont nombreuses et très actives et militent beaucoup en faveur de la protection de l’environnement. Je souhaite un financement adéquat pour ces associations et leur permettre de participer à la prise de décision municipale.
OuiLes élu.e.s doivent d’abord comprendre l’ampleur des enjeux liés aux changements climatiques, et savoir d’où viennent les émissions. Action Gatineau a appliqué le Test Climat à notre plateforme électorale, ce qui nous a permis de prendre des décisions pour réduire notre impact écologique. Avec ces informations et grâce à l’analyse via le Test Climat, ils et elles pourront prendre des décisions éclairées quant aux projets et décisions qui réduiront ou augmenteront les émissions de GES.
Les élu.e.s doivent être imputables pour l’atteinte des objectifs de réduction des GES. De plus, ils et elles devraient devenir des ambassadeurs pour l’action climatique auprès des paliers gouvernementaux plus élevés, afin que Gatineau reçoive davantage de ressources pour l’atteinte de la carboneutralité. Le Bureau de la transition écologique sera un précieux allié pour les élu.e.s, en leur fournissant des analyses détaillées et en proposant des solutions plus écologiques.
Les élu.e.s et l’administration municipale doivent tenir compte des impacts des changements climatiques sur nos infrastructures et services, et agir pour réduire autant que possible les bris. Les élu.e.s doivent prendre leurs décisions en regardant les impacts futurs. Ils doivent outiller les fonctionnaires municipaux afin que ceux-ci puissent proposer des solutions adéquates, que ce soit des infrastructures naturelles ou adaptées. Enfin, il faut s’assurer d’avoir des plans et des processus pour répondre rapidement lorsque des catastrophes naturelles ont lieu.
Nous devons également consulter les résidents et les impliquer dans la prise de décision.
Lessard, Jean17 Rivière-BlancheOuiOuiOuiOuiPeut-êtreOuiPeut-êtreOuiOuiOuiPeut-êtreOuiPeut-êtrePeut-êtrePeut-êtreOuiOuiPeut-êtreOuiPeut-êtreOuiOuiOuiOuiPeut-êtreInformer communiquer l'importance des décisions que la ville doit prendre pour réduire les impactsPrendre les bonnes décisions et la communiquer
Mansour, Bello05 MitigomijokanOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOui
  • être pro-actifs et impliquer davantage les experts et les citoyens pour élaborer un plan global de réduction de GES et une stratégie de communication pour sensibiliser les citoyens et accroitre leurs participations dans la mise en œuvre des projets de réduction de GES.
  • Créer un commissariat à l'environnement qui va consulter, élabore les plans et les stratégies et se rassurer que les citoyens et les partenaires de la ville suivent le plan de réduction des GES.
  • Investir dans la sensibilisation et impliquer les organismes locaux ou les organismes spécialisés dans la protection de l'environnement et les citoyens.
  • Orienter le développement urbain de Gatineau sur une approche qui associe le respect et la préservation de l'environnement
Bock, Jean-Manuel11 TouraineOuiPeut-êtrePeut-êtreOuiPeut-êtrePeut-êtrePeut-êtrePeut-êtrePeut-êtrePeut-êtrePeut-êtrePeut-êtrePeut-êtrePeut-êtrePeut-êtreAlors que je me verrais possiblement en faveur de certaines des actions mentionnées et crois qu’il est important de réduire les GES, plus de consultations/recherches seraient nécessaires.Peut-êtrePeut-êtrePeut-êtrePeut-êtreOuiPeut-êtreOuiPeut-êtreOuiAlors que je me verrais possiblement en faveur de certaines des actions mentionnées, plusieurs facteurs/consultations sont à considérer afin de livrer une réponse définitive.Peut-êtreToute décision doit être informée par des consultations et données vérifiées, et dans l’intérêt des citoyens/citoyennes de leur district.Toute décision doit être informée par des consultations et données vérifiées, et dans l’intérêt des citoyens/citoyennes de leur district.
Moran, Steve07 Hull WrightOuiOuiOuiOuiOuiAction Gatineau souhaite:
  • Accélérer la mise en œuvre du Plan directeur vélo, et concevoir un réseau complet arrimant les transports actifs au réseau de transport collectif structurant.
  • Accélérer les investissements dans le déneigement des trottoirs et certains liens cyclables afin d’étendre et d’améliorer les réseaux de transport actif quatre saisons.
  • Intégrer les aménagements nécessaires pour faciliter l'accès en transport collectif et actif lors de l'implantation ou de la réfection d'une infrastructure publique.
  • Bonifier l’offre de service de transport en commun à travers la ville, particulièrement dans les quartiers actuellement moins bien desservis, et fixer des cibles de progression du transport actif et collectif à l’échelle des quartiers en procédant à des analyses locales pour identifier les correctifs à apporter.
  • Poursuivre, en partenariat avec la STO, les démarches nécessaires menant à la réalisation du réseau de tramway pour l'ouest et qu'elles initient des études pour implanter un service de train vers les secteurs situés à l'est.
OuiOuiOuiAction Gatineau, dans son cadre financier, propose de mettre sur pied un accélérateur pour la transition du parc immobilier privé vers la carboneutralité. La ville doit jouer un rôle dans la conversion vers un parc immobilier carboneutre, autant dans les bâtiments privés que publics.OuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiAction Gatineau soutient le Bureau de la transition écologique et le Plan climat de la Ville, mais nous savons qu'il faut aller plus loin. Nous proposons d'appliquer un test climat aux décisions prises par la municipalité. Nous avons présenté un cadre climatique qui chiffre les impacts GES de nos principaux engagements- une première au Québec et au Canada. La réduction de nos GES et l'atteinte de la carboneutralité sont des priorités absolues pour les candidat.e.s d'Action Gatineau.
Petite précision sur la question liée aux incitatifs pour réduire les matières résiduelles des ICI: nous souhaitons étendre le service de collecte du compost aux ICI, mais il est illégal pour une municipalité de subventionner directement des entreprises privées, donc la nuance se retrouve là. La ville peut leur fournir des services, mais pas des subventions directes.
OuiOuiOuiOuiOuiNous sommes les seuls à présenter un cadre financier complet, axé sur l'écofiscalité et l'action climatique. Dans notre cadre financier, nous prévoyons des dizaines de millions de dollars pour adapter les infrastructures de Gatineau aux changements climatiques, verdir le territoire (en commençant par les quartiers les plus bétonnés) et protéger les milieux naturels de Gatineau.
Au cours des dernières années, en tant que présidente de la Commission sur le développement du territoire, l'habitation et l'environnement, Maude a introduit des règlements pour protéger 95% de nos milieux humides. Action Gatineau a signé le premier protocole d'entente avec la Forêt Boucher pour financer et protéger le parc. Nous souhaitons maintenant aller plus loin, et s'assurer que des corridors écologiques, des écosystèmes et des rives soient protégés.
Action Gatineau a aussi toujours promu un développement intelligent, à échelle humaine. Nous souhaitons limiter l'étalement urbain, et assurer un développement respectueux.
OuiOuiOuiOuiLes citoyen.ne.s et acteurs sociaux ont un grand rôle à jouer dans l'atteinte des objectifs de réduction de GES. On le sait: seulement 3% des émissions de GES de notre territoire proviennent des activités municipales. Il y a donc 97% des émissions qui proviennent des activités des citoyen.ne.s, acteurs sociaux et entreprises.
Au-delà de la lutte aux changements climatiques, Action Gatineau propose la mise sur pied d'un Office de la consultation publique, doté d'experts en consultation publique, qui sera responsable d'assurer une participation publique de haute qualité. Ce sera très utile pour prendre le pouls de la population, et l'implication de celle-ci dans le développement, la mise en oeuvre et l'évaluation des politiques publiques et programmes.
Action Gatineau souhaite développer, en collaboration avec les partenaires du milieu et la communauté, un Bureau de la transition écologique qui aurait le mandat d'atteindre les cibles de réduction des gaz à effet de serre et d'adaptation aux changements climatiques tels qu'élaborés dans le Plan Climat. Nous souhaitons accorder un financement récurrent à ce Bureau afin de l'aider à atteindre ses objectifs.
Nous souhaitons également adopter un mécanisme de suivi régulier des progrès réalisés dans le cadre du Plan Climat afin de réajuster les cibles à la hausse lorsque nécessaire.
Enfin, le Test Climat permettra d'augmenter la transparence et l'imputabilité des décisions municipales en ce qui se rapporte aux émissions ou réductions de GES. C'est un outil puissant pour réduire les émissions tout en augmentant la participation publique.
OuiLes élu.e.s doivent d’abord comprendre l’ampleur des enjeux liés aux changements climatiques, et savoir d’où viennent les émissions. Action Gatineau a appliqué le Test Climat à notre plateforme électorale, ce qui nous a permis de prendre des décisions pour réduire notre impact écologique. Avec ces informations et grâce à l’analyse via le Test Climat, ils et elles pourront prendre des décisions éclairées quant aux projets et décisions qui réduiront ou augmenteront les émissions de GES. Les élu.e.s doivent être imputables pour l’atteinte des objectifs de réduction des GES. De plus, ils et elles devraient devenir des ambassadeurs pour l’action climatique auprès des paliers gouvernementaux plus élevés, afin que Gatineau reçoive davantage de ressources pour l’atteinte de la carboneutralité. Le Bureau de la transition écologique sera un précieux allié pour les élu.e.s, en leur fournissant des analyses détaillées et en proposant des solutions plus écologiques.Encore une fois, il faut comprendre la science autour des changements climatiques. Nos décideur.e.s ainsi que l’administration municipale doivent tenir compte des impacts des changements climatiques sur nos infrastructures et services, et agir pour réduire autant que possible les bris. Les élu.e.s doivent prendre leurs décisions en regardant les impacts futurs. Ils doivent outiller les fonctionnaires municipaux afin que ceux-ci puissent proposer des solutions adéquates, que ce soit des infrastructures naturelles ou adaptées. Enfin, il faut s’assurer d’avoir des plans et des processus pour répondre rapidement lorsque des catastrophes naturelles ont lieu.
Pelletier, André05 MitigomijokanOuiOuiOuiOuiOuiLe transport collectif est un enjeu régional. On doit regarder au delà des frontières de la Ville de Gatineau et travailler de concert notamment avec la Ville d'Ottawa. On se doit d'avoir une vision du transport pour la région de la Capitale Nationale.OuiOuiOuiOuiPeut-êtrePeut-êtreOuiOuiPeut-êtrePeut-êtrePour les choix de réponses, les options sont limités. Je vois le peut-être comme un choix pour dans la mesure du possible. Je suis entièrement pour des actions concrètes pour la réduction des GES et des déchets mais on doit considérer le point de départ actuel. Je répondrais oui à toutes les questions mais je sais fort bien qu'on a du chemin à faire avant de pouvoir répondre un oui définitif. On doit prendre les actions nécessaires maintenant afin de pouvoir atteindre ces objectifs mais un changement de culture s'impose.OuiOuiOuiOuiOuiOn doit favoriser l'achat local pour l'alimentation tout en prenant des mesure pour le rendre accessible à tous. Malheureusement à l'heure actuelle l'achat local n'est pas à la portée financière de tous. Plusieurs ont recourt au spéciaux offert par les magasins alimentaires à grandes surfaces qui ne favorise pas nécessairement l'achat local.OuiOuiOuiOuiLa mobilisation et la conscientisation citoyenne est nécessaire afin de pouvoir obtenir les changements nécessaires et requis. Malheureusement les changements requis ont un impact économique sur les ménages et c'est l'obstacle majeur aux changements requis.OuiLes élus de Gatineau doivent travailler à mettre en place les conditions gagnantes ainsi que des incitatifs avantageux afin d'inciter de plus en plus de Gatinois à adopter des choix de consommation et habitudes qui contribueront à la réduction des GES.Les élus de Gatineau doivent adoptés et mettre en place des stratégies pour contrer les effets des changements climatiques. Les élus doivent aussi s'assurer que les moyens de communication ainsi que d'éducation soit mis en place afin d'informer la population à propos des changements climatiques ainsi que les impact sur leur vie. Il faut être en mesure de rejoindre les gens et leur démontrer les impacts directs sur leur vie ainsi que leur proposer des gestes/actions concrets afin de pouvoir remédier aux changement climatiques.
Cloutier, Paul15 BellevueOuiOuiOuiOuiOuiAjout de piste de transport autre que le trasport en communOuiOuiOuiMesures incitatives parrainé par le gouvernement provincial/fédérale sur de crédit d'impotOuiOuiOuiOuiOuiNonOuiOuiOuiPeut-êtreOuiPeut-êtreOuiOuiOuiOuiOuiIl y a un travail commun entre les élus et les citoyens avec un plan clair de la vision de la ville face au émissions des GES.Un plan clair établit selon les plus récentes études et mettre de l'avant un échéancier sur le plan proposé.
Leroux, Jean-Pierre11 TouraineOuiOuiOuiOuiPeut-êtreOuiOuiOuiPeut-êtrePeut-êtrePeut-êtreOuiOuiNonOuiOuiOuiNonOuiPeut-êtreOuiOuiOuiOuiJe crois qu'il faut faire attention que le municipale ne prenne pas la place du fédéral. Présentement, le Canada a augmenté ses GES de 1% a cause d'une mauvaise gestion du gouvernementPeut-êtreIls doivent être en étroite collaboration avec le gouvernement du Canada et mettre de la pression sur eux afin que ce dernier puisse appliquer des mesures réalistes partout au Canada, et faire en sorte que les mesures en place soient respectées de tous, même dans l'Ouest.Instruire les citoyens, et respecter eux mêmes leurs propres mesures.
Lacasse-Brunet, Alicia15 BellevueOuiOuiOuiOuiOuiMon équipe d’Action Gatineau et moi souhaitons:
  • Accélérer la mise en œuvre du Plan directeur vélo, et concevoir un réseau complet arrimant les transports actifs au réseau de transport collectif structurant.
  • Accélérer les investissements dans le déneigement des trottoirs et certains liens cyclables afin d’étendre et d’améliorer les réseaux de transport actif quatre saisons.
    Intégrer les aménagements nécessaires pour faciliter l'accès en transport collectif et actif lors de l'implantation ou de la réfection d'une infrastructure publique.
  • Bonifier l’offre de service de transport en commun à travers la ville, particulièrement dans les quartiers actuellement moins bien desservis, et fixer des cibles de progression du transport actif et collectif à l’échelle des quartiers en procédant à des analyses locales pour identifier les correctifs à apporter.
  • Poursuivre, en partenariat avec la STO, les démarches nécessaires menant à la réalisation du réseau de tramway pour l'ouest et qu'elles initient des études pour implanter un service de train vers les secteurs situés à l'est.
OuiOuiOuiMon équipe d’Action Gatineau et moi, dans notre cadre financier, proposons de mettre sur pied un accélérateur pour la transition du parc immobilier privé vers la carboneutralité. La ville doit jouer un rôle dans la conversion vers un parc immobilier carboneutre, autant dans les bâtiments privés que publics.OuiOuiOuiOuiOuiPeut-êtreOuiMon équipe d’Action Gatineau et moi soutenons le Bureau de la transition écologique et le Plan climat de la Ville, mais nous savons qu'il faut aller plus loin. Nous proposons d'appliquer un test climat aux décisions prises par la municipalité. Nous avons présenté un cadre climatique qui chiffre les impacts GES de nos princpaux engagements- une première au Québec et au Canada. La réduction de nos GES et l'atteinte de la carboneutralité sont des priorités absolues pour les candidat.e.s d'Action Gatineau.
Petite précision sur la question lié aux incitatifs pour réduire les matières résiduelles des ICI: nous souhaitons étendre le service de collecte du compost aux ICI, mais il est illégal pour une municipalité de subventionner directement des entreprises privées, donc la nuance se retrouve là. La ville peut leur fournir des services, mais pas des subventions directes.
OuiOuiOuiOuiOuiNous sommes les seuls à présenter un cadre financier complet, axé sur l'écofiscalité et l'action climatique. Dans notre cadre financier, nous prévoyons des dizaines de millions de dollars pour adapter les infrastructures de Gatineau aux changements climatiques, verdir le territoire (en commençant par les quartiers les plus bétonnés) et protéger les milieux naturels de Gatineau.
Au cours des dernières années, en tant que présidente de la Commission sur le développement du territoire, l'habitation et l'environnement, notre cheffe, Maude, a introduit des règlements pour protéger 95% de nos milieux humides. Action Gatineau a signé le premier potocole d'entente avec la Forêt Boucher pour financer et protéger le parc. Nous souhaitons maintenant aller plus loin, et s'assurer que des corridors écologiques, des écosystèmes et des rives soient protégés.
Action Gatineau a aussi toujours promu un développement intelligent, à échelle humaine. Nous souhaitons limiter l'étalement urbain, et assurer un développement respectueux.
OuiOuiOuiOuiLes citoyen.ne.s et acteurs sociaux ont un grand rôle à jouer dans l'atteinte des objectifs de réduction de GES. On le sait: seulement 3% des émissions de GES de notre territoire proviennent des activités municipales. Il y a donc 97% des émissions qui proviennent des activités des citoyen.ne.s, acteurs sociaux et entreprises.
Au-delà de la lutte aux changements climatiques, Action Gatineau propose la mise sur pied d'un Office de la consultation publique, doté d'experts en consultation publique, qui sera responsable d'assurer une participation publique de haute qualité. Ce sera très utile pour prendre le pouls de la population, et l'implication de celle-ci dans le développement, la mise en oeuvre et l'évaluation des politiques publiques et programmes.
Action Gatineau souhaite développer, en collaboration avec les partenaires du milieu et la communauté, un Bureau de la transition écologique qui aurait le mandat d'atteindre les cibles de réduction des gaz à effet de serre et d'adaptation aux changements climatiques tels qu'élaborés dans le Plan Climat. Nous souhaitons accorder un financement récurrent à ce Bureau afin de l'aider à atteindre ses objectifs.
Nous souhaitons également adopter un mécanisme de suivi régulier des progrès réalisés dans le cadre du Plan Climat afin de réajuster les cibles à la hausse lorsque nécessaire.
Enfin, le Test Climat permettra d'augmenter la transparence et l'imputabilité des décisions municipales en ce qui se rapporte aux émissions ou réductions de GES. C'est un outil puissant pour réduire les émissions tout en augmentant la participation publique.
OuiLes élu.e.s doivent d’abord comprendre l’ampleur des enjeux liés aux changements climatiques, et savoir d’où viennent les émissions. Action Gatineau a appliqué le Test Climat à notre plateforme électorale, ce qui nous a permis de prendre des décisions pour réduire notre impact écologique. Avec ces informations et grâce à l’analyse via le Test Climat, ils et elles pourront prendre des décisions éclairées quant aux projets et décisions qui réduiront ou augmenteront les émissions de GES. Les élu.e.s doivent être imputables pour l’atteinte des objectifs de réduction des GES. De plus, ils et elles devraient devenir des ambassadeurs pour l’action climatique auprès des paliers gouvernementaux plus élevés, afin que Gatineau reçoive davantage de ressources pour l’atteinte de la carboneutralité. Le Bureau de la transition écologique sera un précieux allié pour les élu.e.s, en leur fournissant des analyses détaillées et en proposant des solutions plus écologiques.Encore une fois, il faut comprendre la science autour des changements climatiques. Nos décideur.e.s ainsi que l’administration municipale doivent tenir compte des impacts des changements climatiques sur nos infrastructures et services, et agir pour réduire autant que possible les bris. Les élu.e.s doivent prendre leurs décisions en regardant les impacts futurs. Ils doivent outiller les fonctionnaires municipaux afin que ceux-ci puissent proposer des solutions adéquates, que ce soit des infrastructures naturelles ou adaptées. Enfin, il faut s’assurer d’avoir des plans et des processus pour répondre rapidement lorsque des catastrophes naturelles ont lieu.
Bélisle, France00 MairieOuiOuiOuiOuiOuiEn début de campagne, j'ai pris des engagements sur la mobilité durable. Parmi ceux-ci, de faire de la STO l'entité au centre de nos décisions non seulement en transport collectif mais aussi en transport actif. Nous avons aussi pris l'engagement d'assister dans la mise en place d'un service d'auto-partage de 175 véhicules d'ici la fin du premier mandat.
Ce service sera déployé sur la formule Flex, c'est-à-dire en libre service. Il aurait plusieurs fonctions mais doit s'attaquer à divers enjeux, dont l'accès au «dernier km» pour se rendre aux principales lignes de transport en commun. Ces véhicules seront électriques. Le service aurait des tarifs préférentiels pour les utilisateurs fréquents de transport collectifs. Nous avions aussi mentionné le déploiement de vélos et trottinettes libre-service.
Normalement, ces services se déploient à la demande. Mon objectif est de créer l'offre et stimuler la demande.
Nous avons aussi pris l'engagement de se doter d'autobus ou de véhicules adaptés à la demande sur certaines lignes de proximité.
L'objectif est de mettre l'utilisateur au centre des préoccupations en transport collectif. Il s'agit de notre engagement 27.
OuiOuiOuiUn des thèmes du Plan d'urgence climatique est l'amélioration du cadre bâti et des nouvelles constructions ainsi que l'innovation.
Nos engagements à cette matière sont les suivants :
30. Dès 2023, que chaque nouveau bâtiment municipal rencontre ou dépasse l’équivalent Leed ARGENT.
31. Dès 2035, que les nouveaux bâtiments municipaux atteignent la carboneutralité.
32. Favoriser et encourager l'utilisation du bois dans la construction des bâtiments municipaux.
33. Adapter la réglementation pour le bois en façade.
34. Convertir 25% des bâtiments municipaux vers des énergies renouvelables ou innovantes et s'assurer qu’à chaque rénovation, des actions pour diminuer l’empreinte carbone soient prises en compte.
35. Collaborer avec les acteurs du milieu de l’habitation afin que toutes les constructions résidentielles rencontrent ou excèdent les normes Novoclimat à partir de 2024.
36. Soutenir la transition des modes de chauffage en encourageant les résidents à utiliser les programmes déjà en place, dont le programme Chauffez Vert d'Hydro Québec.
37. Réviser les critères du programme de soutien aux écogestes et bonifier le financement.
38. Explorer à moyen et long terme le concept d'écofiscalité afin d’attirer des partenaires à s’établir à Gatineau et mettre en oeuvre des projets d’affaires bons pour l’environnement, la communauté et l’économie.
39. Travailler à la mise en place de projets pilotes de géothermie collective et de récupération de chaleur.
40. S’implanter comme leader en matière d’innovation durable en créant des partenariats avec des organisations telles que les établissements scolaires de la région, les grands employeurs publics, para publics et privés.
OuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiPlusieurs de nos engagements en matière de GES font partie des actions de notre plan d'urgence climatique. Le défi des décisions à venir sera de faire la juste part entre les actions visant la réduction des GES et l'adaptation aux changements climatique. En voici le détail :
Mettre le développement de notre ville au service de l’environnement
Financer 50% du plan climat avec les recettes des droits de mutation (taxe de bienvenue). Cette source de financement pourra être utilisée comme effet de levier à long terme pour susciter des investissements auprès de partenariats publics-privés.
Créer la Commission sur l'environnement co-présidée.
18. Développer un test climat pour favoriser les projets à haute valeur environnementale.
19. Mobiliser et consulter les acteurs du milieu, les grandes entreprises, les institutions publiques pour une mise en commun des cibles et avoir un portrait global pour Gatineau.
20. Reconnaître le rôle des associations de quartier dans la mise en œuvre de projets de proximité.
21. Mettre en place un cadre d'approvisionnement responsable.
22. Assumer le leadership de recenser et de promouvoir les programmes de subventions disponibles aux citoyens et associations de Gatineau qui permettent d’agir pour l’environnement et contre les changements climatiques.
OuiOuiOuiOuiOuiLe thème adaptation, réhabilitation et remise en état de notre plan d'Urgence Climatique est tient compte de plusieurs de éléments plus haut. Le seul qui n'est pas couvert expressément consiste à la mise en place de fontaines et d'Espaces aquatiques. à mon avis, il s'agit d'une solution à considérer en lien avec l'augmentation du nombres de journée de canicules.
D'ailleurs, il m'apparaît inconcevable que le projet des serres Notre-Dame soit arrêté parce que l'OBNL qui travaille le projet ne peut à elle-seule assumer les frais de déplacement d'une conduite d'égoût de la ville qui n'apparaissait sur aucun plan
Voici la liste des éléments
Travailler avec les partenaires pour la décontamination des sites notamment du ruisseau de la brasserie.
Se doter de cibles d’aires protégées sur le territoire de Gatineau.
Se doter d'une stratégie d'acquisition de terrain à haute valeur écologique.
S’assurer qu’à l’année un de sa création, le Bureau de transition écologique adopte une cible annuelle de plantation d’arbres réalisable et ambitieuse. Effectuer la plantation en priorité dans les îlots de chaleur et favoriser les variétés d'arbres à haut taux de canopée.
Doter Gatineau d’une pépinière en partenariat avec les organismes de l’Outaouais dans une perspective d’économie sociale.
Bonifier le programme de distribution d’arbres gratuits pour favoriser la plantation sur des espaces privés.
S’assurer que le règlement sur le nombre minimal d’arbres par maison soit respecté et appliqué Investir dans les grands parcs urbains de Gatineau pour les rendre plus verts, attrayants, dynamiques, accessibles et inclusifs (Lac-Beauchamp, Des Cèdres, Moussette, ainsi que le parc Maclaren) et réaménager les plages.
Protéger et mettre en valeur les forêts urbaines (ex: forêt Boucher et forêt Deschênes, Lac-Beauchamp, corridor Champlain)
OuiOuiOuiOuiLa participation citoyenne doit être au coeur de nos interventions et de nos stratégies de communication en environnement. Il est nécessaire pour la municipalité de prendre en main le dossier, de pairs avec les gens directement impliqué dans le milieu. La transparence et la suivi des dossiers est essentiel à la réussite des objectifs du plan d'urgence climatique.OuiLe mot de début de mon Plan d'urgence climatique parle de lui-même. Je me permets de le recopier ici.
Les experts sont unanimes, il y a urgence d’agir. Maintenant, demain et pour les prochaines générations, des gestes costauds pour la réduction des gaz à effet de serre (GES) sont prioritaires au cours des 10 prochaines années, et ce, partout dans le monde.
Gatineau n’a pas été épargnée ces dernières années: catastrophes naturelles et pandémie ont eu un impact considérable sur notre économie, nos infrastructures et notre qualité de vie. Ces défis nous forcent à réfléchir sur le rôle de la Ville et les actions à entreprendre pour et avec les citoyen.nes.
Il faut mieux prévenir, poser des gestes concrets pour réduire les GES, limiter l’ampleur des changements climatiques, s’y adapter et atténuer leurs impacts. Chaque geste compte et c'est ENSEMBLE que nous ferons une différence.
En somme, ce que je présente, ce sont des engagements réalisables qui ne reposent pas seulement sur les épaules des Gatinois.es pour être financés ou appliqués. La lutte aux changements climatiques, ça se gagne en équipe! la Ville, mais aussi les citoyen.nes, les entreprises privées et les organismes font partie de cette équipe et c’est ce qui nous permettra d’atteindre nos objectifs.
Mes engagements en matière d'environnement, de développement durable et de lutte aux changements climatiques dans ce document sont recensés sous cinq grands thèmes. Les propositions sont appuyées sur des recommandations, des études et des statistiques disponibles au public.
J’ai confiance en nous, ENSEMBLE on peut réaliser des grands résultats.
Un rôle de leadership, un rôle de leadership et de concertation. Mais surtout, un rôle de changement de la culture. Les actions de la ville ne peuvent se faire sans le prisme de l'urgence climatique et nous nous devons, à titre d'élus d'être l'interface entre les besoins pour répondre à l'urgence climatique, les services de la ville mais surtout les citoyens.
Par ailleurs, dans les réponses précédentes, la question du site Cook n'Est pas abordée. J'ai pris l'engagement de rapidement mettre en place des mesures afin que les systèmes deviennent efficaces. Je compte aussi adresser la question de la transparence en lien avec cet item et faire la lumière sur un enjeu qui a été toléré beaucoup trop longtemps.
Finalement, la divulgation proactive de TOUS les documents en environnement devront être au coeur de la culture organisationnel de la ville.
Le progrès et l'avancement en environnement passe par la transparence.
Nous invitons les gens à consulter notre plan climat sur notre site Web :
https://francebelisle.ca
Murray, Caroline03 DeschênesOuiOuiOuiOuiOuiAction Gatineau souhaite:
  • Accélérer la mise en œuvre du Plan directeur vélo, et concevoir un réseau complet arrimant les transports actifs au réseau de transport collectif structurant.
  • Accélérer les investissements dans le déneigement des trottoirs et certains liens cyclables afin d’étendre et d’améliorer les réseaux de transport actif quatre saisons.
    Intégrer les aménagements nécessaires pour faciliter l'accès en transport collectif et actif lors de l'implantation ou de la réfection d'une infrastructure publique.
  • Bonifier l’offre de service de transport en commun à travers la ville, particulièrement dans les quartiers actuellement moins bien desservis, et fixer des cibles de progression du transport actif et collectif à l’échelle des quartiers en procédant à des analyses locales pour identifier les correctifs à apporter.
  • Poursuivre, en partenariat avec la STO, les démarches nécessaires menant à la réalisation du réseau de tramway pour l'ouest et qu'elles initient des études pour implanter un service de train vers les secteurs situés à l'est.
OuiOuiOuiAction Gatineau, dans son cadre financier, propose de mettre sur pied un accélérateur pour la transition du parc immobilier privé vers la carboneutralité. La ville doit jouer un rôle dans la conversion vers un parc immobilier carboneutre, autant dans les bâtiments privés que publics.OuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiAction Gatineau soutient le Bureau de la transition écologique et le Plan climat de la Ville, mais nous savons qu'il faut aller plus loin. Nous proposons d'appliquer un test climat aux décisions prises par la municipalité. Nous avons présenté un cadre climatique qui chiffre les impacts GES de nos princpaux engagements- une première au Québec et au Canada. La réduction de nos GES et l'atteinte de la carboneutralité sont des priorités absolues pour les candidat.e.s d'Action Gatineau.
Petite précision sur la question lié aux incitatifs pour réduire les matières résiduelles des ICI: nous souhaitons étendre le service de collecte du compost aux ICI, mais il est illégal pour une municipalité de subventionner directement des entreprises privées, donc la nuance se retrouve là. La ville peut leur fournir des services, mais pas des subventions directes.
OuiOuiOuiOuiOuiNous sommes les seuls à présenter un cadre financier complet, axé sur l'écofiscalité et l'action climatique. Dans notre cadre financier, nous prévoyons des dizaines de millions de dollars pour adapter les infrastructures de Gatineau aux changements climatiques, verdir le territoire (en commençant par les quartiers les plus bétonnés) et protéger les milieux naturels de Gatineau.
Au cours des dernières années, en tant que présidente de la Commission sur le développement du territoire, l'habitation et l'environnement, Maude a introduit des règlements pour protéger 95% de nos milieux humides. Action Gatineau a signé le premier potocole d'entente avec la Forêt Boucher pour financer et protéger le parc. Nous souhaitons maintenant aller plus loin, et s'assurer que des corridors écologiques, des écosystèmes et des rives soient protégés.
Action Gatineau a aussi toujours promu un développement intelligent, à échelle humaine. Nous souhaitons limiter l'étalement urbain, et assurer un développement respectueux.
OuiOuiOuiOuiLes citoyen.ne.s et acteurs sociaux ont un grand rôle à jouer dans l'atteinte des objectifs de réduction de GES. On le sait: seulement 3% des émissions de GES de notre territoire proviennent des activités municipales. Il y a donc 97% des émissions qui proviennent des activités des citoyen.ne.s, acteurs sociaux et entreprises.
Au-delà de la lutte aux changements climatiques, Action Gatineau propose la mise sur pied d'un Office de la consultation publique, doté d'experts en consultation publique, qui sera responsable d'assurer une participation publique de haute qualité. Ce sera très utile pour prendre le pouls de la population, et l'implication de celle-ci dans le développement, la mise en oeuvre et l'évaluation des politiques publiques et programmes.
Action Gatineau souhaite développer, en collaboration avec les partenaires du milieu et la communauté, un Bureau de la transition écologique qui aurait le mandat d'atteindre les cibles de réduction des gaz à effet de serre et d'adaptation aux changements climatiques tels qu'élaborés dans le Plan Climat. Nous souhaitons accorder un financement récurrent à ce Bureau afin de l'aider à atteindre ses objectifs. Nous souhaitons également adopter un mécanisme de suivi régulier des progrès réalisés dans le cadre du Plan Climat afin de réajuster les cibles à la hausse lorsque nécessaire.
Enfin, le Test Climat permettra d'augmenter la transparence et l'imputabilité des décisions municipales en ce qui se rapporte aux émissions ou réductions de GES. C'est un outil puissant pour réduire les émissions tout en augmentant la participation publique.
OuiLes élu.e.s doivent d’abord comprendre l’ampleur des enjeux liés aux changements climatiques, et savoir d’où viennent les émissions. Action Gatineau a appliqué le Test Climat à notre plateforme électorale, ce qui nous a permis de prendre des décisions pour réduire notre impact écologique. Avec ces informations et grâce à l’analyse via le Test Climat, ils et elles pourront prendre des décisions éclairées quant aux projets et décisions qui réduiront ou augmenteront les émissions de GES. Les élu.e.s doivent être imputables pour l’atteinte des objectifs de réduction des GES. De plus, ils et elles devraient devenir des ambassadeurs pour l’action climatique auprès des paliers gouvernementaux plus élevés, afin que Gatineau reçoive davantage de ressources pour l’atteinte de la carboneutralité. Le Bureau de la transition écologique sera un précieux allié pour les élu.e.s, en leur fournissant des analyses détaillées et en proposant des solutions plus écologiques.Encore une fois, il faut comprendre la science autour des changements climatiques. Nos décideur.e.s ainsi que l’administration municipale doivent tenir compte des impacts des changements climatiques sur nos infrastructures et services, et agir pour réduire autant que possible les bris. Les élu.e.s doivent prendre leurs décisions en regardant les impacts futurs. Ils doivent outiller les fonctionnaires municipaux afin que ceux-ci puissent proposer des solutions adéquates, que ce soit des infrastructures naturelles ou adaptées. Enfin, il faut s’assurer d’avoir des plans et des processus pour répondre rapidement lorsque des catastrophes naturelles ont lieu.
Roy, Michel19 BuckinghamOuiOuiOuiOuiOuiOuiPeut-êtreOuiPeut-êtreOuiPeut-êtreOuiPeut-êtrePeut-êtrePeut-êtreOuiPeut-êtreNonOuiPeut-êtreOuiOuiOuiOuiOuiComme représentant de notre communauté, nous avons une obligation de démontrer du leadership, non seulement dans notre rôle d’informer, légiférer mais surtout donner l’exemple par des actions concrètes dans le combat contre les changements climatiques.
Avons aussi l’obligation de bien supporter nos citoyens, entrepreneurs dans cette démarche.
Faut encore une fois bien informer nos concitoyens et entreprises, bien les supporter dans leurs démarches.
Lozis, Darlène06 Manoir-des-Trembles-Val-TétreauOuiOuiOuiOuiOuiLe transport est un enjeu important pour le climat. C'est une nécessité d'améliorer nos services en ce sens. Je supporte tout à fait ces mesures.OuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiLe plan climat fait partie intégrante du plateforme d'Action Gatineau. Un plan qui me tient à coeur, et pour lequel je m'engage à oeuvrer pour sa réalisation avec mes collègues.OuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiMon approche est simple, nous devons co-créer l'environnement et la ville que nous voulons laisser pour la génération future.OuiUn rôle proactif et transparent. Ils doivent mettre en branle des consultations continues pour que les gatinoises et gatinois soient au courant des décisions, des inconvénients relatifs au plan climat et de la sauvegarde de l'environnement. Nos concitoyen.nes doivent comprendre les raisons derrière chaque initiative et décision. Nous voulons encourager l'implication citoyenne.Écoute active de nos concitoyen.nes, le consulter, les accompagner et faire du lobbying auprès de tous les acteurs pour qu'on puisse répondre adéquatement aux enjeux climatiques.
Belizaire, Bettyna04 PlateauOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiPeut-êtreOuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiLes élu.e.s doivent s’éduquer et s’informer afin de comprendre d’où viennent les émissions. Les élu.e.s doivent agir et prendre des décisions parfois difficile en vue de l’impact recherché. Les élu.e.s doivent s’entourer d’experts et le bureau de la transition écologique sera tout à fait à propos pour les guider dans la prise de décision éclairée concernant les projets qui seront présentés à la table.Les élu.e.s prendront leurs décisions dans une perspective visionnaire à travers la lentille de l’impact sur l’environnement. Ils faudra travailler avec les acteurs du milieu pour cocréer la ville que nous désirons pour nous et pour les générations futures. Les élu.e.s doivent sensibiliser davantage les citoyens pour augmenter notre résilience communautaire. Cela facilitera les prises de décisions qui prendront en ligne de compte l’impact climatique sur nos infrastructures et services.
Leblanc, Jean-François00 Mairie
Chagnon, Gilles02 Lucerne
Shannon, Kevin03 Deschênes
Tonlé, Serge04 Plateau
Lavoie, Jacques G.07 Hull-Wright
Boudrias, Louise08 Parc-de-la-Montagne--Saint-Raymond
Lacasse, Jacques09 Orée-du-Parc
Champagne, Nicole10 Limbour
Maltais, Derik10 Limbour
Duggan, Mike12 Pointe-Gatineau
Bélanger, Clément13 Carrefour-de-l'Hôpital
Bouchard, Alexandre13 Carrefour-de-l'Hôpital
Castonguay, Frédérick13 Carrefour-de-l'Hôpital
Charette, Serge15 Bellevue
Girouard, Denis16 Lac-Beauchamp
Desforges, Tanya17 Rivière-Blanche
Bergeron, Alain18 Masson-Angers
Emond, Martin18 Masson-Angers
Tremblay, Sylvain18 Masson-Angers